SOCIéTé  |    

Centrafrique: Violation des droits de l'homme envers les Pygmées AKA

Par Sebastien Lamba - 10/02/2011

Le sujet a fait l’objet d’une étude présentée par l’ONG COOPI-RCA

 

Le représentant COOPI-République Centrafricaine (RCA), Damiano Lotteria a présenté l’étude sur le cas de violation des droits de l’homme envers les pygmées AKA et leurs conditions de marginalisation et discrimination dans la préfecture de la Lobaye, ce mercredi 9 février 2011, à Bangui. Dans le document, les données relevées en 2010 montrent qu’il y a beaucoup d’AKA (39% dans le passé et 37% dans le présent) qui déclarent avoir subi une ou plusieurs violations. Toutefois, les données démontrent que le projet COOPI a développé et augmenté la connaissance des AKA par rapport aux droits de l’homme, aux violations, aux comportements discriminatoires et à la possibilité de le dénoncer. Il a révélé que, les types de violations subies considérées comme étant les plus graves restent être le pillage et la confiscation des biens (31,9%) et le travail forcé (15,3%) qui sont d’ailleurs les violations les plus dénoncées et le paiement non équitable (12,5%).

 


© journaldebangui.com
Damiano Lotteria, Représentant COOPI-RCA
Par rapport au passé, les types de violations subies considérées comme les plus choquantes sont: le pillage et la confiscation des biens (35,1%) et le travail forcé (19,5%) qui sont parmi les violations les plus fréquentes. En analysant toutes les données collectées, le chercheur fait observer que, l’exploitation est la violation la plus diffusée et grave selon les Pygmées et celle qui crée une tension sociale très élevée entre les deux cultures; la sous-estimation de leur travail et de leurs activités traditionnelles provoque des conséquences sur leurs conditions de vie matérielle (pauvreté) mais aussi sur l’intériorisation de la part des Aka des stéréotypes négatifs associés à leur culture (considéré comme inférieure) et des jugements de valeur sur eux-mêmes (considérés des êtres inférieurs).

 


© journaldebangui.com
Danse des pygmées Aka
Selon lui, l’élément le plus efficace pour apporter des améliorations dans le contexte de vie des Pygmées semble être la reconnaissance officielle des villages Aka par l’Etat et la représentation de la Communauté par un chef Aka intronisé. «Dans le futur, il faudra approfondir la recherche sur d’autres problématique très importantes: par exemple, la question de la gestion des ressources naturelles et l’accès à la forêt pour la chasse et la cueillette, l’alcoolisme qui a beaucoup de conséquences sur les rapports sociaux à l’intérieur des communautés Aka et sur les relations entre Pygmées et bantous et le risque de la propagation du VIH/SIDA parmi les Pygmées], a –t-il estimé. Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet «Réduire la vulnérabilité des pygmées Aka et faciliter leur participation à la vie publique». Elle a permis d’évaluer les résultats de l’action menée par COOPI tout au long de ces quatre dernières années, en termes de changement de mentalité de Bantou et de conscientisation des Aka sur leurs propres droits.
 
MOTS CLES :  Aka   Pygmées   Ong   Coopi-rca   Rapport 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Rapport de recherche: Anthologie de contes et réflexions sur le rôle actuel d ela danse et de la musique des Aka de Ngotto et Mongoumba (RCA)
  • Auteur: Sergio Magnani, Socio-Anthropologue et Consultant Indépendant
  • 41 Pages
  • Résultats obtenus de l'étude: Formations de 220 leaders AKa dont 32 femmes Aka éducatrices opérationnelles;
  • Augmentation de la participation des pygmées Aka à la vie publique.
  • 959 AKa ont obtenu des actes de naissances.
  • 12 Aka Ont obtenu leur carte d'identité nationale.
  • Citoyenneté et à la participation à la prise de décision
  • Augmentation des Pygmées scolarisés,
  • Valorisation de l'identité culturelle,
  • La mise en œuvre des activité génératrice de revenues orientés vers les activités agricoles

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués