DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Les médias centrafricains au cœur de la tourmente

Par Reporters sans frontière - 09/05/2015

Par Reporters sans frontière

 

Alors que le Forum national de Bangui a débuté le 4 mai 2015, et que les élections sont toujours prévues pour l'année en cours, Reporters sans frontières publie un rapport de mission sur l'état des médias en République centrafricaine.

Reporters sans frontières (RSF) s'est rendue à Bangui à la fin de l'année 2014, où elle a pu rencontrer plusieurs patrons de médias, journalistes de Bangui et des provinces ainsi que les autorités de régulation et le ministère de la Communication.

Dans son rapport "Les médias centrafricains au coeur de la tourmente", RSF dresse un portrait de ces médias, profondément affaiblis par les destructions qu'ils ont essuyées pendant la crise et qui s'ajoutent à leurs faiblesses pré-existantes.

Dans ce contexte de guerre civile, pris en étau entre les Seleka ou les Anti-balaka, les médias centrafricains, plus affaiblis que jamais, ont pourtant dû jouer un rôle très important pour informer les populations et désamorcer les tensions.

 


© RSF

Résister aux menaces, garder une ligne éditoriale neutre en pleine crise politique et communautaire, tels ont été les défis des médias et journalistes au cours des derniers mois.

Selon une étude réalisée par l'Observatoire des médias, la majorité des radios ont réussi à tenir le cap, mais la presse écrite a elle plus souvent cédé aux exagérations et débordements.

Le dialogue de Bangui qui fait suite aux concertations régionales a débuté le 4 mai 2015 dans la capitale de la République centrafricaine.

Cette initiative, première du genre, qui veut aborder les questions de sortie de crise et de réconciliation, et rétablir un dialogue entre Centrafricains, devra être décryptée, analysée, rapportée par les médias qui font ici face à une grande responsabilité.

Dans les mois à venir, le soutien à leur rétablissement passera certes très certainement par une assistance internationale.

Mais il reviendra en premier chef aux autorités centrafricaines de leur fournir des conditions d'exercice libres et aux médias eux-mêmes de relever le défi d'une information fiable et impartiale dans le contexte des échéances démocratiques à venir.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués