ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Ouverture d'une information judiciaire dans le cas Uramin

Par Reuters - 09/05/2015

Le parquet national financier français a ouvert une information judiciaire contre X sur d'éventuelles commissions versées par le groupe nucléaire français Areva à l'Etat centrafricain

 

Le parquet national financier a ouvert une information judiciaire contre X sur d'éventuelles commissions versées par le groupe nucléaire français Areva à l'Etat centrafricain lors du rachat en 2007 de la société de mines canadienne Uramin, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Cette procédure a été ouverte le 27 mars dernier pour "corruption d'agent public étranger et de personnes privées, détournement de fonds publics, abus de confiance, faux, blanchiment, complicité et recel", précise cette source, confirmant une information du Canard enchaîné.

Elle fait suite au dépôt d'une plainte déposée en novembre 2014 à Paris par le gouvernement de Centrafrique sur d'éventuels détournements de fonds auxquels se seraient livrés l'ex-président François Bozizé, renversé en mars 2013, et son entourage.

Le règlement du litige entre Areva et l'ex-chef de l'Etat centrafricain concernant le rachat d'Uramim et l'exploitation du gisement d'uranium de Bakouma aurait notamment donné lieu au versement de commissions.

 


© Droits réservés

Areva n'est pas visé par cette plainte, a déclaré un porte-parole du groupe nucléaire.

"Le groupe se tient néanmoins à la disposition de la justice en cas de besoin, et tient par ailleurs à affirmer que, contrairement à ce que certaines publications ont laissé entendre ces derniers mois, aucun versement d'argent n'a été effectué par Areva à l'attention de Patrick Balkany", a-t-il ajouté.

Le Canard enchaîné affirme que le député UMP, proche de Nicolas Sarkozy, s'est rendu à de nombreuses reprises à Bangui de 2007 à 2012 pour "discuter des affaires d'Areva".

Le rachat de la société canadienne par le groupe français fait l'objet d'une enquête au parquet financier depuis le 21 février 2014 après le signalement par la Cour des comptes d'éventuelles irrégularités dans le cadre de cette acquisition qui a tourné au fiasco financier.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués