DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Fin du gel de mes avoirs par les autorités françaises: C’est une étape importante dans mon engagement politique.

Par Abdelmanane Khatab - 09/05/2015

Par Abdelmanane Khatab

 

Le 29 octobre 2014, sur décision du ministre français des Finances et des Comptes publics, mes avoirs ont été «gelés». Les motifs de cette décision sont obscurs: j'ai été accusé d'avoir voulu financer un coup d’État en Centrafrique, coup d’État qui n'a jamais eu lieu. Je pense également que mon opposition bien connue au régime d’Idriss Déby, n'est pas, non plus, étrangère à cette décision.

Durant six mois, il m'a donc été impossible d'effectuer une quelconque transaction bancaire – achat par CB, retrait d'argent à un distributeur – sans obtenir, auparavant, l'accord du ministère des finances. Cet accord était loin d'être automatique : je devais démontrer, à chaque fois, que cet argent ne me permettrait pas à projeter un coup d'état en république centrafricaine.

 


© Journaldebangui.com
Abdelmanane Khatab

Je suis heureux aujourd’hui de la décision de mettre un terme au gel de mes avoirs par les autorités françaises. Je tiens à remercier mon avocat Maître William Woll, ma famille de m'avoir soutenu de manière constante ; je remercie aussi ma famille politique et tous mes camarades qui m’ont soutenu et qui ont travaillé pendant ces mois pour mettre un terme à ce gel. J’espère qu’il sera possible bientôt de pouvoir laver complètement mon honneur et de m’engager, à nouveau, dans un débat ouvert, critique et constructif avec mes camarades de l’intérieur et de l’extérieur.

C’est une étape importante dans mon engagement politique. Le vrai dialogue est forcément critique, politique et idéologique et rien ne doit empêcher les opinions de circuler. Je n’ai jamais cessé de m'y employer et je ne cesserai point. Je continuerai à résister à toute tentative d’intimidation par l’exclusion, la menace, la diffamation ou la calomnie.

La route est longue. Il est des victoires significatives qui redonnent de la force. Celle-ci en est une qui rappelle – à celles et à ceux qui ont fait usage de leur pouvoir pour me calomnier ou me stigmatiser de façon mensongère et cynique – qu’on ne gagne le débats des idées qu’avec des idées et que la dignité d’une cause finit toujours par avoir, d’une façon ou d’une autre, gain de cause.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués