FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Le paludisme tue un demi million de personnes chaque année

Par AFP - 23/04/2015

Plus de 500.000 personnes meurent chaque année des suites de cette maladie qui frappe essentiellement l'Afrique, a déclaré jeudi l'OMS

 

En dépit des efforts pour prévenir et éradiquer la malaria, plus de 500.000 personnes meurent chaque année des suites de cette maladie qui frappe essentiellement l'Afrique, a déclaré jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En 2013, il y a eu 198 millions de cas de paludisme dans le monde et 584.000 morts, ajoute l'OMS dans un rapport présenté lors d'une conférence de presse, précisant que 90% des cas sont situés en Afrique.

Par ailleurs, en 2013, 437.000 enfants africains sont morts avant leur 5ème anniversaire en raison de la malaria, selon l'agence de l'ONU.

Le 25 avril aura lieu la journée mondiale de lutte contre le paludisme, rappelle l'OMS, qui précise qu'au moins trois quarts des décès dus au paludisme concernent des enfants de moins de 5 ans.

En 2013, seul un enfant sur 5 touchés par la malaria en Afrique a reçu un traitement, 15 millions de femmes enceintes n'ont reçu aucune dose recommandée pour prévenir la maladie, et environ 278 millions de personnes en Afrique n'ont aucune moustiquaire traitée avec des insecticides chez eux, l'équipement de base pour lutter contre la maladie, indique encore l'OMS.

"Alors que nous célébrons la journée mondiale de lutte contre la malaria le 25 avril, nous devons reconnaître qu'il y a un besoin urgent d'augmenter les mesures de prévention et d'améliorer les tests de diagnostic", a indiqué le Dr Hiroki Nakatani, directeur général adjoint à l'OMS en charge des maladies tropicales, du sida et de la tuberculose.

 


© msf.org

Concernant la prévention, l'OMS recommande la prise d'une combinaison de thérapies appelée ACT'S. En 2013, 392 millions de doses ont été distribuées dans les pays touchés par la maladie, une forte hausse par rapport aux 11 millions de doses de 2005.

En dépit de cet effort, "des millions de personnes ne sont toujours pas traitées contre la maladie, en premier lieu parce qu'elles n'ont qu'un accès limité aux centres de soins", relève l'OMS.

Des tests de dépistage rapide ont été mis en place mais l'OMS estime qu'il y a près de 40% des personnes qui pourraient avoir la malaria et ne sont toujours pas soumises à des tests en Afrique.

L'OMS recommande que les groupes les plus vulnérables, soit les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, reçoivent un traitement préventif.

L'Agence a élaboré un nouveau plan stratégique de lutte contre la malaria, pour la période 2016-2030. Ce plan sera présenté aux Etats-membres de l'organisation lors de l'assemblée générale annuelle de 2015, prévue en mai prochain.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués