NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le gouvernement rejette l'accord signé par Bozizé et Djotodjia à Nairobi

Par APA - 17/04/2015

Le ministre de l’administration du territoire, porte-parole du gouvernement centrafricain, a dénoncé vendredi l'accord de l'engagement pour la paix en RCA signé par les deux anciens présidents

 

Le ministre centrafricain de l’administration du territoire, porte-parole du gouvernement, M. Bachir Walidou Modibo, a dénoncé, vendredi à Bangui, l'accord de l'engagement pour la paix en Centrafrique, signé, mardi dernier à Nairobi, au Kenya, par les anciens présidents centrafricains Michel Djotodjia et François Bozizé, a appris APA.

"Le gouvernement ne reconnait pas cet accord d'engagement de paix puisque ni de loin ni de près il n'y est associé", a martelé M. Walidou Modibo, soulignant que "c'est un accord bilatéral entre deux personnalités auteurs des malheurs du peuple centrafricain".

 


© Droits réservés
Michel Djotodia (g) et François Bozizé (d)

"C'est encore un accord qui est rempli de contradictions comme le premier qui prà´ne l'impunité pour les bourreaux du peuple centrafricain si on analyse de près les articles 3 et 20 de cet accord", a expliqué le ministre de l'administration du territoire.

Les autorités centrafricaines estiment que ce second accord du mois d'avril n'est pas différent de celui du mois de janvier qui a été rejeté non seulement par la communauté internationale mais aussi par la population centrafricaine.

Par ailleurs s'agissant de la présence de Djotodjia et Bozizé au forum national de Bangui, le porte-parole du gouvernement a estimé que leur présence à ces assises "n'est pas une nécessité, car ils ont des représentants qui peuvent valablement participer à leur place".
 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Jeter le Bébé avec l'eau du bain

Par Cacao

18/04/2015 11:40

Le gouvernement de CSP refuse l’accord de Nairobi au prétexte qu’il a été signé par ceux la même qui ont provoqué la crise centrafricaine S’il n’est pas contestable que la responsabilité de chacun des signataires est engagée, il n’est pas moins vrai que le les 2 protagonistes ont une réelle emprise, l’un sur les sélékas, l’autre sur les anti ballakas.

Ainsi, rejeter globalement cet accord parait contreproductif. Si les 2 ex présidents demandent à leurs troupes de déposer les armes, au nom de quoi peut on traiter par le mépris une telle proposition qui, jusqu’à la preuve du contraire est porteuse d’espoir pour les populations concernées ?

Quand bien même il y aurait dans ces accords une arrière pensée, d’un côté comme de l’autre, de revenir en politique en espérant par cet accord obtenir un pardon global des actes posés depuis le début de la crise, il est inconvenant de ne pas saisir cette occasion de calmer le jeu.

Le gouvernement de CSP n’a pas brillé depuis un an dans la résolution de la crise. Comment le porte parole du gouvernement peut il refuser un accord porteur d’une lueur d’espoir pour les populations de RCA, alors que CSP a ouvert largement les portes des ministères aux Sélékas et anti-balakas?

Quand CSP refuse la présence de Bozizé et Djotodia au forum de Bangui, elle est dans son rôle, après tout Bozizé est sous le coup d’un mandat d’arrêt du gouvernement de RCA, mais faut il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain.

Les présidents Denis Sassou Nguesso et Uhuru Kenyatta se sont impliqués pour arriver à cet accord pragmatique entre les 2 chefs de guerre antagonistes. Il convenait de saluer cette avancée dans la résolution de la crise, quitte à refuser les articles contraires au droit ou à la morale politique.

Diplomatiquement, il est de tradition de remercier ceux qui se sont investi pour aider à solutionner une crise humanitaire majeure. Cette politesse basique n’est pas arrivée jusqu à la présidence de Bangui, l’avenir dira si ce manquement est le fruit d’une d’éducation défaillante, ou à l’amateurisme des équipes ou de CSP elle-même.

Refuser globalement cet accord est criminel dans un pays martyr comme la RCA. Il eut été préférable d’en relever les avancées, de les encourager, de retoquer les points litigieux. La paix ne se décrète pas, elle est le fruit d’un long travail ou chacun se trouve amené à faire des concessions. En refusant globalement cet accord CSP est en position d’être accusée de calculs politiciens de bas étage. En effet ce qui devrait présider à chaque prise de décision en RCA est comment épargner des vies,et non quelle posture dois-je adopter pour donner l’illusion de mon pouvoir.

Pour ce qui est de l’affirmation du porte parole du gouvernement de CSP selon laquelle le peuple centrafricain est contre cet accord, je ne crois pas avoir vu qu’un referendum ait été organisé pour lui demander son avis. Il serait temps d’arrêter ces manipulations douteuses. Le Peuple n’a rien dit, Barthélemy Boganda non plus.


Savoir vivre

Par Nico

19/04/2015 15:22

Je ne comprend pas la communauté internationale, un accord de paix reste un accord de paix pourquoi rejeter cet accord. Pour la présidence , elle doit parler son nom CSP et non au nom du peuple centrafricain. Pour parler au nom du peuple il faut demander l'avis de ce peuple. CSP se prend pour un président élis democratiquement par le peuple centrafricain.
Je remercie les présidents du Congo et du Kenya, l'avenir vous donnera raison.

combien?

Par paul

20/04/2015 21:25

çà fait combien de fois que ces gens là signent des accords de paix?
Où est le sérieux? Il y a encore combien d'autres accords de paix à) signer?
On dirait que tous les trois mois ou tous les semestres ils signent un accord de paix dans une capitale puis dans une autre, etc,etc,etc...
Pauvre centrafrique! Pauvre centrafricains!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués