ECONOMIE ET BUSINESS  |    

L'AFD finance des formations professionnelles et techniques pour de jeunes centrafricains

Par APA - 13/03/2015

Le ministère de l’Education et de l’Enseignement technique et l’Agence Française de Développement ont signé la convention de financement de ce projet, d'un montant de 3 milliards de F CFA

 

L’Agence Française de Développement « AFD » vient d’injecter plus de 3 milliards de Fcfa pour la formation professionnelle et technique des jeunes centrafricains.

Le Ministère de l’Education et de l’Enseignement technique et l’Agence Française de Développement ont signé la convention de financement de ce projet de formation technique qui sera mis en œuvre par l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et l’Emploi(ACFPE).

L’objectif de ce projet est de former des ouvriers qualifiés pour l’exécution des travaux à haute intensité de main d’œuvre à travers le pays. Il s’agit de former beaucoup de jeunes aux métiers des bâtiments et des travaux publics en vue d’améliorer non seulement les qualités des travaux mais les capacités techniques des ouvriers

 


© Droits réservés

La reconstruction des bâtiments administratifs détruits, les travaux de canalisation, la réfection des nouveaux ouvrages d’art, nécessitent une main d’œuvre qualifiée centrafricaine. Pour éviter de faire recours aux mains d’œuvre étrangères qui reviennent chères, ce projet aidera la jeunesse centrafricaine à se former aux métiers de menuiserie, de maçonnerie, de coffreurs, ferrailleurs, chauffeur d’engins lourds et machinistes.

Il faut former les jeunes à avoir de l’emploi dans leur vie. Car il y a beaucoup de jeunes en Centrafrique qui manquent d’emploi et sont facilement manipulés pour prendre les armes. Pour les détourner du métier d’armes et éviter au pays de vivre continuellement dans la guerre, il faut former les jeunes dans beaucoup de domaines pour qu’ils trouvent facilement du travail afin de vivre.

Des formateurs sont aussi pris en compte dans le financement pour un renforcement de capacité. Ces métiers des bâtiments et travaux publics doivent être bien maîtrisés pour une bonne exécution.
La mise en œuvre de ce projet à l’égard des jeunes constitue une lutte contre la pauvreté dans le pays.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués