NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Des Centrafricains réagissent à l'Appel de Rome

Par radiondekeluka.org - 05/03/2015

Des réactions se sont fait enregistrer à Bangui suite à la signature de «l’Appel de Rome au peuple centrafricain et à la communauté internationale» initié par la communauté Sant’Egidio à Rome

 

Des réactions se sont fait enregistrer à Bangui suite à la signature de «l’Appel de Rome au peuple centrafricain et à la communauté internationale» initié par la communauté Sant’Egidio à Rome en Italie.

L’ancien ministre d’Etat à la Communication et à la réconciliation, Christophe Gazzam Betty, estime que la Centrafrique a déjà fait un appel en 2013 à l’initiative de la communauté Sant’Egidio. Aujourd’hui, il est question de parler d’un accord politique global mais pas parallèle.

« Sant’Egidio devait se rendre à Bangui pour ouvrir son bureau. Nous devons faire en sorte qu’il y’ait un accord de siège qui leur permette de commencer. C’était Sant’Egidio qui devait appuyer le gouvernement centrafricain à créer le corps des médiateurs de la paix. C’est de ça que nous attendons de Sant’Egidio. C’est ça qui est contenu dans le protocole d’accord et le travail qu’on a planifié à faire », a déclaré l’ancien ministre Gazzam Betty.

Il a souligné que l’Appel de Rome au peuple centrafricain et à la communauté internationale de 2015 est un retour à la case départ. « Revenir encore faire un appel, je ne sais pas qu’est-ce que ça porte au lieu de multiplier les accords de Brazzaville, de Ndjamena, de Tripoli. Il va falloir évoluer vers un accord politique global qui englobe aussi bien le désarmement, le cessez-le-feu comme ce fut le cas entre le gouvernement congolais et le M23 », a-t-il indiqué.

L'ancien ministre en charge de l’Education supérieur, candidat à l’élection présidentielle de 2015, Jean Wilibiro-Sacko, encourage pour sa part, les initiatives de la communauté Sant’Egidio qui visent à débarrasser les esprits de la prise du pouvoir par les armes. Une opinion exprimée lors de la conférence de presse animée mardi au siège de sa formation politique aux 36 villas à Bangui.

«En vue du forum de Bangui qui va arriver, des élections qui vont venir, de la nouvelle Centrafrique que nous voulons bâtir, nous nous engageons à renoncer définitivement à ce type de comportement. Nous sommes heureux que dans la déclaration de l’appel de Rome, ils ont rappelé que ce qui est important c’est de renoncer définitivement à l’usage des armes», a fait savoir Jean Wilibiro-Sacko.

Il se dit prêt à cautionner toute initiative qui vise à ramener la paix sur le territoire national de manière cristalline. «Pour moi, toute concertation autour de la recherche de la paix, qu’il s’agisse de deux, trois, quatre personnes où que ça se tienne dans le monde, dans l’espace nous soutenons, pourvu que cela soit fait de manière transparente et non en catimini», a-t-il précisé.

«Aujourd’hui, les grandes décisions qui sont sorties de Naïrobi, pour nous ce serait un engagement de ces différents acteurs qui savent tout ce qui a été commis comme crimes et autres dans ce pays», a ajouté Wilibiro-Sacko.

 


© radiondekeluka.org
Photo de famille des signataires de l'Appel de Rome
Quant au choix des participants à la rencontre d’Italie, le candidat à l’élection présidentielle de 2015 dit tout ignorer. «Nous ne connaissons pas les critères de Sant’Egidio pour sélectionner seulement ces personnes là. Ils ont certainement leurs raisons concernant les recommandations, les engagements qu’ils ont sollicités de ces personnes», a-t-il conclu.

L’«Appel de Rome au peuple centrafricain et à la communauté internationale» signé le 28 février dernier à Rome en Italie, est un condensé d’engagements pris par les leaders centrafricains afin de réussir des élections libres et transparentes dans le pays.

Les signataires du document se sont engagés à s’impliquer fortement pour la réussite du forum national qui sera organisé à Bangui.

Ils sont aussi tenus à apporter leur contribution à la restructuration des forces de défenses et de sécurité de la Centrafrique et, à s’opposer à tout projet impliquant l’usage de la force comme moyen de parvenir à la magistrature suprême de l’Etat.
 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

un accord de plus

Par kpla kongo

06/03/2015 16:24

Et hop là! Un accord de plus!!!!
Je veux bien qu’il ne faut pas décourager les bonnes volontés, mais je perçois mal l’opportunité, et la pertinence de cet appel qui vient s’ajouter à nombre de déclarations, accords et autres rencontres du même acabit, avec les résultats qu’on connaît.

Quelle légitimité et quelle autorité ont ils pour prendre une telle initiative.
Et que dire du contenu de leur document. Une litanie de lieux communs du genre; ‘’il faut faire en sorte que...., il faut prendre les dispositions nécessaires, ..œuvrer inlassablement à ce que...., promouvoir la paix etc... qui ne sont rien d’autre que des vœux pieux.
Ils veulent par exemple ‘’identifier et mettre hors d’état de nuire, toute personne ou organisation qui tenterait d’entraver ou d’empêcher par la violence ou par d’autre procédés le processus électoral’’ Chiche !! qu’ils le fassent en mettant hors d’état de nuire Séléka et antibalaka!!!
Et comme de bien entendu ils ne reconnaissent pas leur part de responsabilité dans le drame qui s’est abattu sur le pays, fustigeant les ‘’groupes violents’’ dont certains étaient pourtant des membres actifs.
De quoi s’agit-il en définitive
Ce sont des acteurs politiques de longues date dont certains candidats déclarés ou potentiel à l’élection présidentielle, qui se lancent de manière maladroitement et pathétique dans une opération de promotion.
Mais personne ne sera dupe. Les centrafricains se souviendront le moment venu de ceux qui sont à des degrés divers à l’origine de leurs malheurs.

les exactions de Nourredine Adam

Par Souleymane

25/03/2015 10:43

NOURREDINE ADAM nuit aux accords de paix, N Adam craint que la paix reviene car il aura des comptes a rendre pour les exactions quil a commis. Adam est un assassin qui ose meme pactiser avec des criminel comme boko haram. nourredine adam na rien à faire à l'appel de rome ou aux accords de Nairobi. djotodia s'encombre d'un boulet qui l'empechera de venir au forum de bangui.

Forum de bangui

Par Blanche Kere

27/03/2015 18:54

Pourquoi Djotodia s'embarrasse d'un criminel comme nourredine adam? Tout le monde connait les exactions qu'il a commandité, il ne recherche pas la paix. Nourredine ADAM doit etre exclu des accords de NAIROBI, pas de criminel au forum de bangui!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués