ECONOMIE ET BUSINESS  |    

La BAD va mettre 12 milliards à disposition de la RCA

Par APA - 04/03/2015

La Banque Africaine de Développement (BAD) va débloquer un financement de 12 milliards de FCFA, en vue de contribuer à la feuille de route du gouvernement centrafricain

 

La Banque Africaine de Développement (BAD) va débloquer un financement de 12 milliards de FCFA, en vue de contribuer à la feuille de route du gouvernement centrafricain, a appris APA, de source officielle.
La feuille de route du gouvernement adopté par le Conseil National de Transition et accepté par les partenaires de la RCA préconise au moins quatre piliers de sortie de crise.

La lutte contre l’insécurité, la restauration de l’autorité de l’Etat, la réhabilitation des services sociaux de base et l’organisation d’une élection acceptable par tous.

Pour soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre de cette feuille de route, la BAD a apporté cette participation suite à sa mission d’évaluation qui a séjourné dans le pays.

Ce financement est orienté vers la restauration des services sociaux de base et la promotion de l’état de droit, selon la source.

 


© afdb.org
Le premier volet du soutien de la BAD concerne le secteur de l’Education et de la santé. Des écoles, hôpitaux et certaines infrastructures dont beaucoup ont été détruits au moment des troubles militaro politique vont être construits ou réhabilités par la banque

La formation des nouveaux enseignants et personnels soignants est prise en compte dans ce projet de financement.

Les infrastructures socio-économiques pour relever le niveau de vie de la population sont également visées.

Des associations, des groupements reconnus par l’Etat seront financés pour permettre à leurs membres de développer leurs activités pour maximiser les revenus afin de mener une vie descente.
Pour la Promotion de l’état de droit, des activités de réconciliation et de cohésion sociale pour permettre aux communautés de revivre comme dans le passé seront financées.

Le but de cet engagement de la BAD est de permettre aux Centrafricains que le conflit a rendus plus vulnérables de se relever pour mener une vie normale d’antan, indique-t-on.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués