NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

L’aide des Etats-Unis à la RCA estimée à 300 millions de dollars

Par Panapress - 06/02/2015

Le chiffre a été communiqué mercredi par la directrice du Bureau des affaires pour l’Afrique centrale au Département d’Etat américain, Robin D. Meyer

 

La directrice du Bureau des affaires pour l’Afrique centrale au Département d’Etat américain, Robin D. Meyer, en visite actuellement à Brazzaville, a annoncé mercredi au cours d’une conférence de presse que l’aide de son pays à la Centrafrique est estimée à quelque 300 millions de dollars américains.

"Nous sommes les plus grands contributeurs en ce qui concerne le maintien de la paix au niveau des Nations unies", a-t-elle déclaré, ajoutant que le soutien du gouvernement américain à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) et à la Mission des Nation unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA) était de 100 millions de dollars américains contre 150 millions de dollars d’assistance humanitaire à la Centrafrique.

Par ailleurs, Mme Meyer a salué la médiation conduite par le chef de l’Etat congolais Denis Sassou-N’Guesso dans la crise en Centrafrique. Elle a également félicité la participation des troupes congolaises dans les opérations de maintien de la paix et de la sécurité en Centrafrique, notamment dans le cadre de la MISCA et de la MINUSCA.

 


© DR
Robin D. Meyer (au centre)

Le Congo fait partie des premiers pays ayant dépêché leurs troupes en Centrafrique pour assurer la paix et la sécurité pendant les troubles socio-politiques qui ont succédé le départ de l’ancien président François Bozizé. Estimées à près d’un millier, les troupes congolaises sont constituées des éléments des Forces armées congolaises (FAC), de la Gendarmerie et de la Police nationale.

Le Congo soutient les efforts de la Centrafrique dans l’organisation des consultations à la base en vue de la tenue du Forum de Bangui.

Mme Meyer a indiqué que les Etats-Unis d’Amérique encourageaient les pays d’Afrique centrale à améliorer leur climat d’affaires en vue des investissements économiques.

Concernant la résolution des conflits dans la région, elle a affirmé que son pays travaillait avec l’Union africaine (UA), la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en vue de trouver des solutions pacifiques.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués