DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

La Séléka Rénovée salue le soutien de la CEEAC à l’Accord de Brazzaville du 23 juillet

Par Mohamed-Moussa Dhaffane - 04/02/2015

Par le général Mohamed-Moussa Dhaffane, Ancien ministre d'Etat

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 02/01/15

La Séléka Rénovée pour la Paix et la Justice a appris avec satisfaction les conclusions de la réunion des Chefs d’Etat de la CEEAC, en marge du 24ème sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba, rejetant le pseudo accord tant décrié de Nairobi qui ne pouvait en rien « aider la République Centrafricaine à parvenir à la stabilité et à la paix » (Président de la CEEAC).

Hélas ! Les faits nous donnent une fois encore raison comme sur tout ce dont nous avons prévenu nos différents interlocuteurs, et ce en raison de notre connaissance des hommes et du terrain.

La Séléka Rénovée salue également le soutien de la CEEAC à l’Accord de cessation des hostilités de Brazzaville du 23 juillet 2014, et aussi la promesse d’un appui significatif au processus de paix et de réconciliation en Centrafrique.

La Séléka Rénovée attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur l’esprit belliqueux des signataires de Nairobi et leur vision étriquée du processus politique se résumant à des calculs d’intérêts égocentriques. La collusion de Nairobi n’est rien qu’une association de ceux qui ne respectent pas leurs engagements, qui continuent de trahir et qui n’arrêtent pas d’agacer la patience des Centrafricains et celle des amis de la Centrafrique.

 


© DR
La Séléka Rénovée lance un appel à tous les signataires de l’Accord de cessation des hostilités de Brazzaville d’en respecter les termes et de s’y conformer inconditionnellement afin de ne pas succomber aux illusions et la supercherie des ennemis de la paix, fauteurs de troubles.

La Séléka Rénovée appelle tous les Centrafricains, ainsi que les réfugiés et les personnes déplacées, à une très grande vigilance, car l’échec de Nairobi pourra ne pas rester sans suite compte tenu des enjeux géostratégiques qui y étaient liés. La Centrafrique entre dans la phase la plus sensible de sa Transition politique.

La Séléka Rénovée sollicite de la CEEAC et de toute la Communauté internationale la continuité de leur appui à la Transition avec l’implication de toutes les sensibilités dans un esprit de tolérance, sans occulter la nécessité d’un rapide retour assisté des compatriotes déplacés et réfugiés, ainsi que des perspectives de justice et de dédommagement gage d’une paix durable sans esprit de vengeance.

Fait le 31 janvier 2015

Pour la Séléka Rénovée pour la Paix et la Justice,
Général Mohamed-Moussa Dhaffane, Chef de délégation au Forum de Brazzaville, Ancien ministre d'Etat
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués