NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La CPI maintient Jean-Pierre Bemba en prison

Par Rédaction Journaldebangui.com,source Radio Okapi - 26/01/2015

La chambre préliminaire de la CPI a accordé, vendredi 23 janvier, une liberté provisoire à Jean-Pierre Bemba dans l’affaire de subornation des témoins mais pas pour les crimes commis en RCA

 

La chambre préliminaire de la Cour pénale internationale (CPI) a accordé, vendredi 23 janvier, une liberté provisoire à Jean-Pierre Bemba dans l’affaire de subornation des témoins. Paul Madidi, le chargé de communication de cette juridiction internationale en RDC, a précisé que l’ancien vice-président reste en prison parce qu’il n’a pas obtenu la liberté dans l’affaire principale de crimes de guerre et crimes contre l’humanité pour laquelle il est poursuivi.

«C’est dans l’affaire de subornation des témoins que M. Bemba a obtenu une liberté provisoire. Mais pour l’autre affaire, l’affaire principale, M. jean-Pierre Bemba n’ayant pas obtenu la liberté provisoire, il reste en prison», a souligné Paul Madidi.

Il a expliqué que Jean-Pierre Bemba est lié à deux affaires : la subornation des témoins et les crimes contre l’humanité commis en République centrafricaine.

[i «Il a obtenu la liberté provisoire comme l’ont obtenu les Fidèles Babala et autres. Mais dans l’autre affaire [crimes de guerre et crimes contre l’humanité], sa demande de liberté provisoire a été rejetée»], a indiqué Paul Madidi.

 


© Droits réservés

La CPI a décidé mardi 21 octobre d’accorder la liberté provisoire à Aimé Kilolo, Jean-Jacques Mangenda, Fidèle Babala et Narcisse Arido, poursuivis dans l’Affaire Procureur de la CPI contre Jean Pierre Bemba. C’est dans cette affaire que le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) a aussi obtenu une liberté provisoire.

Dans l’affaire principale, Jean-Pierre Bemba est accusé des viols, meurtres et pillages commis par ses soldats en Centrafrique en 2002 et 2003. Le chef de l’ancien mouvement rebelle MLC avait envoyé ses miliciens combattre la rébellion qui menaçait le président centrafricain d’alors Ange Felix Patassé. Il est en prison depuis 2008. Le verdict de ce procès est attendu au printemps 2015.

En attendant, Jean-Pierre Bemba reste écroué à la CPI.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués