DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Communiqué du RNGC au sujet des prochaines échéances électorales

Par K. Eka Nicolas - 13/01/2015

Par K. Eka Nicolas, Coordonnateur Général du RNGC

 


© Journaldebangui.com
République centrafricaine
Unité-Dignité-Travail
Coordination Générale du R.N.G.C
Rassemblement De La Nouvelle Génération Centrafricaine (R.N.G.C)

Aux leaders centrafricains

Objet: Au sujet des prochaines échéances électorales

Chers leaders patriotes
Ma correspondance a pour objectif de vous alerter sur les dangers de partir précipitamment aux élections présidentielles en Aout 2015, sujet qui sera certainement abordé lors du forum national de Bangui auquel vous participerez.

Pour lever toute équivoque sur la légitimité du pouvoir qui sera issu des prochaines élections présidentielles en Centrafrique, il est vital pour notre nation que ces élections soient bien préparées. Que les conditions nécessaires à sa tenue soient réunies, notamment le droit de choisir sans peur ni contrainte son représentant.

Dans les contextes actuelles des choses où la liberté d'expression, de circuler librement ne sont pas garanties à nos citoyens et où l'appareil étatique est affaibli et partage le pouvoir avec des seigneurs de guerre enracinés qui sèment la terreur partout sur le territoire national.

Ne serait-il pas judicieux, et ceci, dans l'intérêt de la nation de porter notre réflexion sur Le rôle joué par le gouvernement actuel et d’y trouver une réponse ?

Compte tenu de l’incapacité du pouvoir actuel à réorganiser l’armée Centrafricaine, à assurer la protection de la population, à redéployer l’autorité de l’Etat et l’administration sur l’ensemble du territoire, à panser les plaies des meurtries et à redonner confiance aux déplacés,…

Compte tenu de la gestion patrimoniale des choses de l’Etat pratiquée par le pouvoir en place, qui par le billet de la «famille royale» dilapide les biens de l’Etat, notamment en s’enrichissant de manière illicite, par des acquisitions immobilières à tout bout de champ réalisées avec les deniers publiques,…

Je préconise donc que lors de ce forum de Bangui, vous exigez :
1- La démission du pouvoir actuel au plus tard au mois de Juin 2015 après la tenue d’une Conférence nationale souveraine.

2- La mise en place d’un gouvernement collégial de transition à échéance de 2017, dirigé par un haut gradé respectable et respecté de l’armée centrafricaine tout en lui précisant l’étendue de sa mission et le timing à respecter avant des élections libres et transparentes qui ne seraient possible qu’en 2017.

Autrement dit, je ne vous apprends rien en ce qui concerne les conséquences qui pourraient découler d’élections à la va-vite pour notre société.

Fait à Paris le 11-01-15,
Pour le mouvement, Le Coordonnateur Général: K. EKA Nicolas

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués