DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Le FRPC dénonce: des soldats français ouvrent le feu sur une manifestation à Bria, 4 morts.

Par FRPC - 13/01/2015

Par le FRPC

 

Dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 janvier 2015, sous prétexte de procéder au désarmement d’un de nos combattants, les éléments français de l’opération SANGARIS ont froidement abattu le soldat Al bakher Ali Hissein de FPRC Ex SÉLÉKA chez lui devant sa famille, à Bria, à 21 heures.

Exacerbée par un tel crime odieux, la population de Bria, particulièrement les jeunes et les femmes, s’est soulevée et est descendue massivement dans la rue le 10 janvier 2015.

Les soldats de la Mission SANGARIS n’ont pas hésité un seul instant à tirer sur la foule, tuant sur place 4 (quatre) personnes et blessant 18 (dix huit ) autres tous que des jeunes de moins de 18 (dix huit) ans.
La Direction Politique de l’Ex-Coalition SELEKA, condamne fermement ce lâche assassinat et réaffirme sa solidarité indéfectible avec tous les combattants et les militants, particulièrement la population de Bria dans la lutte que l’Ex-Coalition SELEKA continue de mener contre l’injustice, la domination et l’asservissement.

 


© DR
Des soldats français en Centrafrique
Elle adresse aux familles éprouvées, en cette douloureuse circonstance infligée par les ennemis de la paix, leurs condoléances les plus attristées.

La Direction Politique de l’ex coalition SELEKA prend à témoin l’opinion nationale et internationale des agissements inacceptables de certains éléments des troupes venues en Centrafrique pour aider au processus de la Paix.

La Direction Politique de l’Ex-Coalition SELEKA dégage toute responsabilité quant aux conséquences qui pourraient survenir et s’interroge sur les véritables motivations des auteurs de tels actes crapuleux au moment où elle s’attèle, avec les autres groupes politico militaires, à la recherche des solutions de crise acceptable par toutes les parties.

La Direction Politique de l’ex coalition demeure convaincue que le processus entamé à Nairobi au Kenya, sous les auspices de la Communauté Internationale (CEMAC, CEEAC, Union Africaine et Nations Unies) est irréversible et qu’aucun obstacle ne pourrait s’opposer à la volonté inébranlable du peuple.

Fait à Bangui le 11 janvier 2015
La Coordination Politique de FPRC, Ex SÉLÉKA
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués