NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Samba Panza invite les groupes armés à des discussions

Par Rédaction Journaldebangui.com, source APA - 29/12/2014

La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, a exhorté samedi les groupes armés signataires de l’accord de Brazzaville à sensibiliser leurs bases

 

La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, a exhorté samedi les groupes armés signataires de l’accord de Brazzaville à « regrouper leurs hommes sur le terrain, sensibiliser leurs bases, cesser les violences contre les innocentes populations, libérer les axes de circulation, cesser le pillage des ressources nationales et cesser de mettre à rude épreuve l’autorité de l’Etat».

S’exprimant à Bangui à l’ouverture de la journée de concertation des forces vives de la nation sur le processus politique axé sur le dialogue et la réconciliation nationale, elle a dit que « l’Etat ne prendra plus le risque de discuter ou traiter avec des individus isolés. Il est temps que les groupes armés et autres qui veulent discuter avec l’Etat, déclarent leurs groupes sous la forme d’une association ou d’une structure juridique ».

« L’exercice consistera à faire une évaluation sans complaisance, identifier les facteurs de blocage de son application effective et surtout déterminer les actions hardies à mettre en œuvre rapidement pour revenir à l’esprit qui a présidé à la signature de cet accord pour que tous les acteurs s’y réengagent en toute responsabilité », a déclaré Catherine Samba-Panza.

 


© VOA
Cathérine Samba Panza
Pour elle, « il est temps aujourd’hui de chercher les voies et moyens de donner un contenu solide à l’accord de Brazzaville».

En ce qui concerne les élections futures, la présidente de transition a annoncé que « le premier tour aura lieu en juin 2015 et le deuxième en juillet 2015 » comme prévu par le chronogramme électoral de l’Autorité nationale des élections (ANE) et validé par la communauté internationale.

Les travaux de cette journée qui se sont déroulés au Palais de la renaissance à Bangui, s’inscrivent dans la droite ligne du forum de Brazzaville. L’objectif visé est la prise de conscience par les forces vives des enjeux futurs et la recherche d’une vision partagée concernant le format et le contenu de la phase 2 ainsi que les grandes lignes de la phase 3 du processus de réconciliation.

Plus d’une centaine des participants vont, durant 24 heures, plancher sur les méthodologies, format et durée du dialogue, puis sur le processus électoral avant de faire le point sur l’élaboration de la nouvelle constitution.

Ils débattront enfin des critères de désignation des membres de la commission préparatoire mise en place par décret et signé le 2 décembre.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués