NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

L’ONU déplore des affrontements entre rebelles et Casques bleus

Par Rédaction Journaldebangui.com, avec un.org - 24/12/2014

Samedi, des groupes anti-Balaka se sont heurtés à des soldats de la paix à Berbérati

 

Des affrontements ont eu lieu en République centrafricaine durant le weekend à travers le pays entre soldats de la paix et groupes anti-Balaka, a déploré lundi le Porte-parole des Nations Unies, Stéphane Dujarric.

«Samedi, des groupes anti-Balaka se sont heurtés à des soldats de la paix à Berbérati, où les troupes de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) étaient déployées», a déclaré le Porte-parole de l’ONU lors d’un point de presse au Siège des Nations Unies à New York. Selon M. Dujarric, un membre anti-Balaka et un civil ont été tués dans les affrontements, et la Mission a réquisitionné un certain nombre d’armes.

Les Casques bleus de la MINUSCA ont également été impliqués dans un autre affrontement armé, dimanche, dans la ville de Nola. A cette occasion, un soldat de la paix et un civil ont été légèrement blessés dans les affrontements et quatre membres anti-Balaka ont été appréhendés et désarmés.

 


© ONU/Catianne Tijerina
Des soldats de la MINUSCA en patrouille dans la capitale du pays, à Bangui
La MINUSCA a également fait état de combats près de Bambari entre groupes anti-Balaka et la branche de l’ex-Séléka du «Général» Ali Darass. Trois membres de la branche de l’ex-Séléka et quatre civils auraient trouvé la mort dans les combats et quatre autres auraient été blessés.

Aujourd’hui, lundi, à Batangafo, la situation était toujours tendue, a rapporté la Mission, après que deux membres de l’ex-Séléka ont été tués par des anti-Balaka.

«La mission suit de très près la situation et tente de résoudre ces problèmes aussi bien par des voies politiques qu’en assurant la sécurité au moyen de ses troupes», a affirmé M. Dujarric. «La Division des droits de l’homme de la Mission déploiera également une unité mobile des droits de l’homme afin de poursuivre l’enquête».
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués