NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le Congo et le Gabon se concertent pour le lancement de leur route inter-état

Par Xinhua - 05/12/2014

Une réunion de concertation s'est tenue jeudi à Libreville, capitale gabonaise, dans la perspective du lancement des travaux de construction de la route Ndende (Gabon)-Dolisie (Congo)

 

Une réunion de concertation s'est tenue jeudi à Libreville, capitale gabonaise, dans la perspective du lancement des travaux de construction de la route Ndende (Gabon)-Dolisie (Congo), d'une longueur de 285 km, dont le but est de faciliter l'intégration régionale par la libre circulation des personnes et des biens.

Le Gabon et le Congo ont bénéficié pour ce projet d'un financement de la Banque africaine de développement (BAD). En décembre 2013 l'institution bancaire panafricaine a notamment accordé un prêt d'environ 53 milliards de FCFA au Gabon et environ 23 milliards de FCFA au Congo, ce qui représente 46,14% du coût du projet évalué à plus de 163 milliards de FCFA.

L'enveloppe permettra de réaliser les travaux en deux phases. La première concerne le bitumage des tronçons d'extrémité Ndendé- Doussala-Rivière Ngongo (49Km, du côté gabonais) et Kibangou- Dolisie (93Km, du côté congolais), alors que la seconde phase permettra de réhabiliter en terre le tronçon intermédiaire Kibangou-Ngongo (130Km, Congo) pour assurer la continuité du trafic

 


© alibreville.com
La route Ndéndé-Dolisie fait partie d'un vaste programme visant à relier toutes les capitales de l'Afrique centrale par une route bitumée afin d'accélérer l'intégration régionale qui a accumulée énormément de retard. La première route du genre relie déjà Libreville à Yaoundé (Cameroun) grâce à un financement de l'Union européenne.

La réunion de Libreville qui prendra fin samedi "permettra aux acteurs du projet de s'approprier ledit projet à travers une bonne connaissance de ses objectifs, ses composantes, son environnement, son chronogramme d'exécution ainsi que les règles et procédures de gestion administrative et financière", a rappelé M. Emane Nsolet, ministre gabonais délégué en charge de l'habitat. La fin des travaux de cette route permettra, à terme d'ouvrir le corridor Libreville-Brazzaville, la capitale du Congo à travers une route entièrement bitumée. Ce qui n'est pas le cas actuellement.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués