SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

L'ancien porte parole de François Bozize, Levy Yakété, n'est plus

Par Rédaction Journaldebangui.com, avec rfi.fr - 17/11/2014

Le politicien centrafricain est décédé en France samedi 15 novembre dans un accident de la route

 

Le politicien centrafricain Levy Yakété est mort, en France, samedi 15 novembre dans un accident de la route. Cet ancien porte-parole de l'ex-président François Bozizé, au moment de son exil, était installé dans l’hexagone depuis octobre 2013. Agé de 50 ans, il était dans le collimateur des Nations unies.

Dans la crise centrafricaine, Levy Yakété apparaît fin 2012. A l'époque conseiller jeunesse du président François Bozizé, il annonce la création d'une milice d'autodéfense appelée Cocora, afin de contrer l'avancée de la Seleka. Les rebelles finissent par renverser le chef de l'Etat en mars 2013. C'est le temps de l'exil. De l'extérieur, Levy Yakété devient alors le porte-parole du président déchu.

Puis vient le temps de la revanche. En septembre 2013, Levy Yakété revendique une série d'attaques contre la Seleka dans la région de Bossangoa. Des incursions violentes marquant les débuts du mouvement anti-balaka, et durant lesquelles des exactions contre les civils sont commises par les deux camps.

 


© DR
Sanctionné par l’ONU
L'homme explique que l'opération mobilise des soldats centrafricains pour réinstaller François Bozizé à la tête du pays. Levy Yakété prend alors des responsabilités dans la nébuleuse anti-balaka, au sein du MRPRC, un organe qui se présente comme leur branche politique.

Son rôle pendant la crise le met dans le viseur de l'ONU. En mai, le Conseil de sécurité le sanctionne par un gel des avoirs et une interdiction de voyager. Il est accusé d’avoir ordonné des arrestations arbitraires, des attaques contre des opposants au président Bozizé et recruté des miliciens pour agresser à la machette ceux hostiles au régime. Il aurait aussi encouragé la distribution de machettes à des chrétiens pour attaquer les musulmans. Des crimes qu'il avait toujours niés.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués