CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Bibi Tanga chante la Centrafrique en France

Par la-croix.com - 17/11/2014

Le chanteur installé à Paris, figure de proue de la modernité centrafricaine, diffuse jeudi 20 novembre son groove métissé au Café de la danse. Loin des bruits de la guerre

 

Il s’appelle vraiment Bibi Tanga. «Bibi pour dire bienvenue. Tanga, qui signifie “celui qui vient d’ailleurs”, parce que mon père est venu au monde après plusieurs fausses couches de ma grand-mère.» Bibi est fils de diplomate, né il y a quarante-cinq ans à Bangui au sein d’une famille musulmane «pas modérée, ce qui ne veut rien dire, mais mature».

Le futur chanteur et bassiste y a passé son enfance, avant de voyager en Russie, aux États-Unis, en Belgique. Il sera au Café de la Danse le 20 novembre. C’est en France, où sa famille débarque à Sevran (Seine-Saint-Denis) en 1979, qu’il s’affirme comme musicien. À chaque sortie depuis son premier album en 2000 s’exprime son groove qui mêle les sonorités d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Le funk, l’afro-beat, la soul, l’électro, le jazz, la rumba…

Il aborde le sort des esclaves d'autrefois
Sur son dernier album, Now (Harmonia Mundi), sorti en mars, il implore ses compatriotes de se prendre en main dans Ngombe (« Les armes »). Dans Il y a, le seul titre en français, il aborde un autre sujet lourd : le sort des esclaves d’autrefois. Un fléau qui a fait naître un sentiment de honte chez ses concitoyens. « Les Congolais, eux, n’ont jamais eu honte. Ils ont exporté leur musique avec fierté. les Centrafricains ont toujours été plus discrets. » Lui se sent devenu « afro-européen » et estime s’être libéré de sa propre honte grâce à sa musique, « seul domaine où j’estime que je peux ouvrir des pistes de dialogue. Parce que la musique élève l’individu et le groupe. »

 


© Lucien Perochon
Il vilipende les ex-rebelles de la Séléka
Épris de sons africains, cet homme à l’accent parisien et à l’allure juvénile peut en parler indéfiniment. Depuis cinq ans, il le fait comme chroniqueur sur Canal + d’Afrique. Il est aussi, comme tous ses compatriotes, passionné de politique, ne craignant pas de dénoncer les gouvernants « dépassés » et la corruption qui prive le plus grand nombre de richesses. Il vilipende aussi, surtout, les ex-rebelles de la Séléka, qui se réclament de l’islam, qu’il assimile à « des nazis, gagnés par la folie meurtrière » avec lesquels aucune négociation n’est possible.

Lui-même éprouve sa foi en privé, dans le Coran, la Torah ou les paroles du Christ, réceptif à « la colère avec laquelle il défendait l’amour universel, partout, chaque jour que Dieu fait ». À Bangui, sa voix porte. Et il est conscient que ses mots sont un défi au temps : « En juillet, après m’être exprimé sur RFI, j’ai senti que mon discours réconciliateur était irrecevable.Il y avait un trop-plein de rage. »

Il se souvient de Sevran
Il évoque la vie d’avant, dans cette ville «avec des manguiers en guise de platanes et des restaurants de poisson le long du fleuve, entourée d’une forêt luxuriante, où tout le monde ensemble fêtait Noël ou la fin du Ramadan». Il parle de Ngbenguewe, son quartier à majorité musulmane où «les maisons ont été démontées pièce par pièce, jusqu’à la fondation».

Il parle aussi de son père, «qui vit toujours là-bas, homme rassembleur, incapable de lâcher les siens ». Il se souvient enfin de Sevran, de «cette cage d’ascenseur où ça sentait l’urine. À ceux qui se plaignaient, je demandais : qui fait ça, à part les nôtres ? L’harmonie commence par le respect de soi.»
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués