NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: l’ultimatum du CNT au gouvernement de transition

Par Sylvestre Sokambi-RJDH - 14/10/2014

Après le RDV manqué, le président Alexandre Ferdinand N’Guendet a averti dans une déclaration que le gouvernement a l’obligation de donner des explications sur la gestion du don angolais

 

Dans une annonce faite au début de l’après-midi, le lundi 13 octobre, à Bangui, le président du Conseil National de Transition, Alexandre Ferdinand N’Guendet a déclaré que le gouvernement a l’obligation de donner des explications sur la gestion du don angolais. Il a noté que qi une nouvelle absence était constaté, lors d’une prochaine convocation, le CNT prendrait ses responsabilités.

 


© Droits réservés
Dans ladite déclaration, le président du Conseil National de Transition a indiqué que le peuple centrafricain attend de la part du gouvernement des explications sur la gestion du don angolais. «Le peuple attend des explications et c’est pour cette raison que le Conseil National de Transition a interpellé le gouvernement afin qu’il justifie l’utilisation de ce don», note le texte.

Le président du Conseil National de Transition a affirmé que l’exécutif a avancé «des raisons peu sérieuses pour justifier les absences». Alexandre Ferdinand N’Guendet a déclaré que le Conseil National de Transition tient à avoir des explications sur ce don. «Nous allons trouver une nouvelle date avec le gouvernement. Au cas où, l’exécutif ne se présenterait pas, le Conseil National de Transition prendrait ses responsabilités» a-t-il déclaré sur un ton ferme.

Le président du Conseil National de Transition a fait cette annoce après une concertation avec les membres du bureau du CNT au siège de l’institution. L’interpellation des membres du gouvernement devrait avoir ce lundi. C’est le troisième rendez-vous manqué sur cette question du don angolais.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Mr N'guendet vous n'êtes la personne à donner de leçon à la présidente selekiste de transition car votre actuel fauteuil du CNT est issu de cette même mafia

Par sorokaté

14/10/2014 12:50

Centrafrique : N’Guendet et son agenda caché
11 SEPTEMBRE 2014 2:07 0 COMMENTSVIEWS: 2

inShare

011092014155052000000nguendetok – Le président du Parlement de transition centrafricain, Alexandre-Ferdinand N’Guendet, est entré en guerre ouverte avec la présidente de transition, Catherine Samba-Panza

Partisan de la nomination de Karim Meckassoua au poste de Premier ministre, Alexandre-Ferdinand N’Guendet, le président du Parlement de transition (CNT), avait un agenda à peine caché : forcer Catherine Samba-Panza à démissionner et ASSURER l’intérim.

C’est en tout cas ce qu’il a expliqué au médiateur congolais, Denis Sassou Nguesso, lorsque ce dernier a convoqué une partie des leaders politiques centrafricains, peu après la nomination de Mahamat Kamoun à la primature. Le PLAN de N’Guendet n’a pas eu le succès escompté auprès de DSN, même si ce dernier soutenait ouvertement Meckassoua. Quant à Samba-Panza, qui a confirmé Kamoun, le 22 août, elle en a manifestement eu vent.

Depuis, la guerre est déclarée entre cette dernière et N’Guendet. Devant plusieurs diplomates, le président du CNT a même expliqué avoir reçu des menaces de mort par SMS. Inquiets de ces tensions, les représentants de la communauté internationale à Bangui ont demandé aux deux protagonistes de « respecter l’esprit de la transition ».

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Centrafrique | Centrafrique : N’Guendet et son agenda caché | Jeuneafrique.com – le premier SITE d’information et d’actualité sur l’Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Share


Author: media africa
LEAVE A REPLY

Quand des voleurs crient aux voleurs

Par Nomzamo

14/10/2014 13:54

Le séléka nguéndet doit aussi rendre des comptes des fonds donnés (250 000 000 millions de FCFA) par Sassou pour les fameux travaux de l'Assemblée Nationale comme si la priorité aujourd'hui consiste à faire des travaux et non pas à venir en aide aux populations déplacées.

Moralité, nguéndet comme CSP doivent rendre des comptes. Ce nguéndet, un rigolo qui n'a pas fini ses études et qui pense diriger notre cher et beau pays.
Quelle folie de grandeur?
Ce rigolo est en guerre avec sa rivale séléka CSP pour occuper le fauteuil alors qu'il n'a ni les compétences comme elle d'ailleurs ni l'envergure pour le faire.
A la fin de cette transition, les deux têtes de l’exécutif doivent être jugés pour tous les actes commis depuis l'arrivée de séléka jusqu'à la fin de leur mandat si mandat il y a .

LA FRANCE ,LE TCHAD ET L,UNION AFRICAINE QUI VEUT UNE FORCE DE REACTION RAPIDE

Par famoundjou

18/10/2014 00:40

certains ont denoncer L,UNION AFRICAINE et aussi la presse francaise a toujours pointer du doigts les forces africaines selon eux incapable et sans moyens et arsenaux adequats pour assurer une stablilisation.avant l,invasion des mercenaires tchadiens et soudanais,il y avait une force FOMAC(force d,interposition des pays de l,afrique centrale en place) avec les tchadiens en nombre,le president tchadien a ordonner ces soldats d,entree dans la guerre pour aider les mercenaires,en superiorite numerique,plus de 7000 a 8000 enturbannes ,la ville de bangui etait tomber.FELIX AKAGA GABONAIS le general de la FOMAC avait nier la participation des forces tchadiennes,puis reconnue.200 sud-fricains etaient sur place pour appuyer les FACA ,mais en inferiorite numerique,ils ont perduent 13 soldats,car selon la presse sud-africaine les 1500 legionnaires francais qui occupaient l,aeroport de bangui m,poko devraient intervenir pour arreter ces mercenaires,mais les sud-africains ont comprient le complot,le regime des seleka en place,sous pression de la france,TIANGAYE LE SELEKA avait demander le retrait des soldats sud-africains,laissant la population a la merci de ces fondamentalistes qui ont commisent un mini-genocide.la presse francaise et burkinabe(le pays) a parler de debacle considerant l,armee sud-africain comme un tigre sur papier,c,est peut-etre une partie remise.


L,UNION AFRICAINE qui decide des orientations politiques et militaires en afrique avait decider en MAI 2013,d,une FORCE DE REACTION RAPIDE AFRICAINE AVEC UNE CAPACITE DE RECTION IMMEDIATE AUX CRISES (CARIC OU ARCIC EN ANGLAIS).SI LES FORCES ANGOLAISES SERONT AU MOIS DE DECEMBRE A BANGUI,ILS NE SERONT PEUT-ETRE PAS SEUL,SELON AFRICATIME/AFRIQUE DU SUD relaye par AGENCE FRANCE PRESSE,DEPUIS UNE REGION EN AFRIQUE DU SUD 1500 forces ont terminer des entrainements intensifs et seront aussi a la disposition de L,UNION AFRICAINE EN DECEMBRE,COINCIDENCE? a mon humble avis NON,car les journalistes francais ont poser les questions au general sus-africain charge de cette force MASONGO,si cette force sera a bangui reponse<< nous seront pret pour l,union africaine>>.cette force speciale africaine aura pour mission offensive allant au dela de la paix.les journalistes francais voulaient savoir si cette force sera pour LA RCA OU LA SOMALIE,le general n,a pas donner plus de detail.car il ya deux semaines ,la ministre de la defence sud-africaine etait a DJAMENA,avec une forte delegation,tout semble que L,UNION AFRICAINE est prete a vinir a bout des forces negatives en RCA.le general sud-africain avait dit que les entrainements se poursuivrons avec d,autres forces africaines au mois de novembre avant d,etre operationelle en decembre.


nous esperons tous que la plaisanterie DES SANGARIS QUI FONT LE JEU CAT AND MUIS( CHAT ET SOURIS) AVEC CES MERCENAIRES ETRANGERS QUI OCCUPENT LA RCA PRENDRA FIN.le petit napoleon tchadien monsieur DEBY qui est le fournisseur de ces mercenaires qui ont commient un crime contre l,humnite en centrafrique.nous allons peut-etre vers le SCENERIO DU RDC EX-ZAIRE OU CES MEMES FORCES SPECIALES AFRICAINES ONT AIDER LA RDC A RETROUVER SA SOUVERAINTE ET L,ENSEMBLE DE SON TERRITOIRE.LE MONDE EST GLOBALISER,ET SI LA PRESSE FRANCAISE CACHE AU MONDE LA REALITE,LES AFRICAINS SONT SOLIDAIRES.nous souhaitons avant la restructuration des forces de securite RSS,la venue de la force africaine aidera a la paix definitive dans notre beau pays,nous remercions la secrtaire de l,union africaine NKOSOKAMA DLAMINI ZUMA qui cherche une solution a l,africaine,car si s,etait une femme francophone rien allait bouger,car le pays ennemis la france pouvait faire durer le conflit jusqu,a placer un homme de son choix,apres l,ouragan ,les grosses nuages toxiques se dissiperont, prions le ciel pour que cette force vienne........ wait and see.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués