NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: hommage aux deux soldats de la MINUSCA décédés

Par journaldebangui.com et autres médias - 14/10/2014

Le Premier ministre centrafricain, Mahamat Kamoun, a pris part, à la cérémonie d’hommage rendu aux deux soldats de maintien de la paix morts en Centrafrique

 

Il s’agit du caporal Jean Paul Nizigiyimana du Burundi décédé le 10 octobre des suites d’une courte maladie et du soldat Sepoy Fahad Iftikhar du Pakistan, tué jeudi 09 octobre, dans une embuscade tendue par des hommes armés. «La disparition de ces deux soldats de la paix a d’abord une dimension humaine qui n’échappe à aucun douleur. J’imagine la détresse de leurs familles et la souffrance infinie de leurs proches», a dit le chef de la MINUSCA, le général Babacar Gaye, durant l’hommage tenu au siège de la MINUSCA à Bangui en présence notamment du corps diplomatique et des forces étrangères.

 


© acap-info
Profitant de ce moment de recueillement et de réflexion, il a souligné que les douze mille hommes de la mission de l’ONU «sont prêts à sacrifier leur vie pour mettre en œuvre le mandat qui leur a été confié». Le Général Gaye a toutefois lancé un appel pour l’arrêt des hostilités, martelant que «les actes de violences inouïes et gratuites dont nous sommes les témoins doivent immédiatement cesser». Au sujet des deux soldats décédés, il a déclaré : «A travers eux, sont unis dans un acte d’ultime sacrifice, deux continents à savoir l’Afrique et l ‘Asie, deux religions sous un même drapeau c’est un message de détermination et d’espoir qu’ils nous laissent».

Pour sa part, le chef du gouvernement Mahamat Kamoun après avoir présenté les condoléances du peuple centrafricain à la MINUSCA s’est dit profondément attristé par les actes de violences dirigées contre les forces étrangères venues pour appuyer le gouvernement centrafricain. «Ces deux disparitions, a ajouté le Premier ministre, plongent le peuple centrafricain dans une situation de désarroi et d’émotion profonde. Le peuple centrafricain est bien conscient des services» qu’il lui a rendus. Le Premier ministre Mahamat Kamoun a déposé une gerbe de fleurs sur la dépouille des deux disparus.

 


© acap-info
Le représentant Spécial du Secrétaire général des Nations-Unies et Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Centrafricaine (MINUSCA), le Général Babacar Gaye a fait observer que les exemples des crises de part le monde sont nombreux, pour démontrer que la crise n’est pas une fatalité sans une solution et que cette solution ne vient pas sans dépassement à l’évidence.

Il convient de noter que l’escorte du soldat pakistanais Sepoy fahad Iftikar est tombée dans une embuscade à environ un kilomètre du camp. Ce dernier a reçu une balle dans la tête et trouvé la mort à l’âge de 32 ans. Tandis que le Burundais le caporal Nizigiymana Jean Paul en service commandé souffrait de la malaria et son évacuation médicale par voie aérienne a été empêchée par les manifestations agressives des anti-balaka. Il a rendu l’âme le 10 octobre 2014 à l’hôpital militaire de la MINUSCA à l’âge de 30 ans.
 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

c'est previsible avec une telle gestion sangaris qui continue avec l'onu

Par pierre jean

15/10/2014 16:38

A qui profite ce regain et laisser faire,alors qu'une mission de l onu est là,il semble certains jeunes qu'on fait passer pour des anti balakas ou des anti balakas sous influence et parmi lesquels certains n'ont rien d'anti balakas font reculer le pays le trouble. Les soldats internationnaux sont là ne réagissent pas et à l'interpellation des citadins qui les voient laisser faire,ils repondent qu ils n ont pas reçu d'ordre mais l ordre vient de qui? pourquoi l'ordre pour les resolutions de l'onu tarde à venir? samba panza protège le palais et son domicile et le peuple? Ce gouvernement ne peut il pas demander aux chefs de cette mission de donner l'ordre pour que certaines populations aient la quiétude comme la presidente quand ils sont dans leurs quartiers? Qui en centrafrique en ce moment à les moyens de fournir armes et munitions?

Mesures radicales pour stopper ces bandits !!!!

Par cécile

21/10/2014 18:04

Je ne comprends ce qu'on attend pour prendre des mesures plus radicales contre ceux qui commettent ces atrocités.Ils ne faut pas leur donner le choix. les forces internationales ont les moyens de mettre un terme à tout ça. Tant que ces bandits ne se sentiront pas menacés mais seulement intimidés, ils continueront tranquillement à voler et à tuer.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués