NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: les anti-balka sont en «alerte maximum»

Par Sylvestre Krock-AA - 10/10/2014

Joachim Kokaté, le représentant des anti-balaka au Premier ministère vient de remettre la suspension des activités des deux ministres anti-balaka

 

Deux ministres et un conseiller gouvernemental ont suspendu, jeudi, 09 octobre, leurs activités au sein du gouvernement centrafricain de transition, avec la fin de l’ultimatum donné à la présidente Catherine Samba Panza pour démissionner, a déclaré, le représentant des anti-balaka au Premier ministère, Joachim Kokaté. «Cet ultimatum de 72 heures a pris effet mardi et est arrivé à terme jeudi. Les ministres du Tourisme, Romaric Vomitiadé de l’Environnement, Robert Namseneï, et moi-même en tant que conseiller auprès du Premier ministre (tous les trois représentants des anti-balaka, ndlr) avons décidé de suspendre nos activités», a affirmé M.Kokaté.

 


© Droits réservés
Joachim Kokaté
Les anti-balaka exigent la démission de Samba Panza compte tenu «de nombreuses tueries, de séquestrations et d'arrestations arbitraires opérées par les soldats français, burundais, camerounais, congolais et rwandais, dans leurs rangs», d'après la même source. S’agissant des étapes et démarches suivantes après cette suspension, Kokaté a indiqué: «actuellement, nos éléments sont en alerte maximum. Nous avons, cependant, appris que la présidente voudrait nous recevoir. Nous allons nous concerter d’ici quelques heures pour décider de l’acceptation ou du refus de cette demande».

Les tensions restent vives après le récent assassinat d’un jeune musulman brûlé vif par des chrétiens à Bangui. Des tirs nourris à l’arme légère et lourde ont été entendus tout au long de la nuit de mercredi à jeudi dans les 6ème, 4ème, 5ème, 8ème et 3ème arrondissements de la capitale et continuent jeudi matin. La ville est totalement paralysée et plusieurs habitants des quartiers Ngou-Ciment, Castors, Sara, Fatima et Kpéténé continuent d’affluer vers les sites des déplacés.

Les Anti-balaka sont massivement déployés dans les 5ème, 4ème et 8ème arrondissements, tandis que les groupes d’autodéfense musulmans sont en alerte dans le 3ème arrondissement. Le dispositif militaire des forces étrangères se renforce et les hélicoptères de la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en RCA (Minusca) survolent la ville.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

CNT aussi doit faire sa valise

Par jerson

10/10/2014 19:18

Il n’y a pas que CSP qui doit partir. Toute le CNT doit aussi prndre la porte. C'est la seule condition pour tout remettre d’équerre. Sinon ces bandes de corrompus vont réitérer leurs forfaits en choisissant une personnalité qui n'a aucune emprise politique sur le pays. Et rebelote on retourne à la case départ.
je pense qu'il faut être méthodique et cohérent. CNT ne représente aucun centrafricain. Il faut par la même occasion poser la question de légitimité de cette structure. Elle ne doit pas être impliquée dans la nouvel processus de désignation du nouvel chef de la transition.

Une pire idiotie

Par Dambéti

11/10/2014 12:37

Ce monsieur Kokaté, se prenne pour qui? et qui sont les anti-balakas, pour nous donner des ordres ou une conduite à tenir, n'est ce pas eux qui sont à l'origine des tueries, braquages et viols. Les Centrafricains dans leur grande majorité, avait placé en eux leur confiance, mais le manque d'expérience et de civisme à conduit ces derniers à nous rendre antipathiques vis à vis d'eux.Q'ils arrêtent de nous donner des leçons, ils n'ont qu'a quitter le gouvernement, point c'est tout, je me demande pourquoi leur accordé ce quitus, et les rendre responsable alors que se sont des irresponsables dans tous les sens du termes.Demandé aujourd'hui, la démission de dame Samba-Panza, ne rime à rien, demandons plutôt la tenue rapide des élections, afin d'avoir un patron, un vrai issu des urnes. La raison du report sine-die des élections, n'est que ruine, voyez-vous, au Mali, quand Hollande, a demandé les élection, il y a eu des élections, malgré le désordre qui régnait dans ce pays, c'est une question de volonté, si ont veux qu'il y a élection, élection aura bien lieu.D'ailleurs ou sont passé nos hommes politiques, ceux ci devraient être en première ligne, pour demandé la convocation rapide des élections, pathétique nos dirigeants, ils ne brillent que par leur incompétences notoire.A ce qui croient que l'arrivée des casques bleuets, ferons changé le cours des choses se trompent, la paix, oui la vrai, ne viendra que de nos forces de défense et la volonté suprême de tous les Centrafricains.Dame CSP, croit qu'elle est élue par le peuple, non et non, sa méconnaissance de la chose publique et sa partialité de ne pas désarmés ses bandits sera sa croix sans la bannière.Que Dieu bénisse notre Centrafrique.

Le régime criminel doit dégager !

Par abou

11/10/2014 15:56

CNT, PR Catherine M'balla et son chiot le PM séléka Kamoun doivent dégager ici et maintenant. Et qu'un haut gradé FACA, éloigné du groupe des Bozizé, prenne le pouvoir juste pour le rétablissement de l'autorité de l'état sur tout le territoire, et que les Nations Unies organisent les élections dans 6 ou 12 mois au maximum. Ce régime militaire devra exiger des comptes a tous les traitres conseillers du CNT et leur Président, PR et PM, ainsi que tous les membres du gouvernemet qui ne dverait pas quitter le territoire. Le Tchad et le Congo ont échoué lamentablement en RCA. LA CEEAC et la CEMAC doivent être retirées du dossier RCA pour incompétence et un bilan criminel de leurs gestions de la crise. Que les Nations Unies et la France prennent en charge la RCA jusqu'aux élections.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués