NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Samba-Panza: «la réconciliation dans notre pays est bien possible»

Par Lucie Nkouka - 08/10/2014

En séance d’explication devant le Conseil nationale de Transition, la présidente centrafricaine a tenu à faire des mises au point sur les multiples accusations portées contre elle

 

Elle a ouvert son propos par les suites à donner à l’accord de cessez-le-feu de Brazzaville. Tout en reconnaissant et en justifiant le retard accusé dans sa mise en œuvre, elle a demandé de ne pas se précipiter afin de ne pas revenir sur les erreurs du passé. En cela, si la soif de paix se ressent chaque jour au sein de la population, la réussite du processus de dialogue et de réconciliation est un enjeu qui engage la responsabilité des Institutions de la transition et de tous les acteurs impliqués dans la crise mais aussi celle de tous ceux qui l’ont subi passivement a-t-elle déclaré. Avec Brazzaville soutient-elle, un pas important a été franchi et nous devons désormais transformer en opportunité pour avancer résolument. Il constitue le pont devant permettre le passage vers une paix des cœurs et des esprits, seule alternative possible pour la refondation de la République Centrafricaine.

 


© acap-info
C’est la raison pour laquelle, Mme Samba-Panza a devant les « élus de la nation » appelé à ne pas lancer d'accusations hâtives après la disparition présumée de fonds donnés alloués à la RCA, ajoutant qu'elle apporterait des détails le moment venu. «les populations ne doivent pas se laisser distraire par des rumeurs non fondées, notamment de détournements de deniers publics et de retour des troupes tchadiennes dans ma garde rapprochée. Ma sécurité personnelle est actuellement assurée par le contingent Rwandais de la Minusca qui me donne entièrement satisfaction. Je n’ai donc pas de raison de revoir ce dispositif à l'heure actuelle », s’est-elle défendue. Elle a en outre expliqué comment les fonds angolais ont été utilisés tout en regrettant que le plus grand nombre se focalise «de manière malsaine sur la gestion d'une partie du don angolais correspondant à un milliard de francs CFA. Il s'agit de fonds politiques utilisés en partie pour assurer la sécurité du pays, défendre la politique du chef de l'Etat, comme dans tous les pays du monde. » Et d’ajouter sur susciter la curiosité, que par pur esprit de transparence, «le moment venu, je donnerais les éléments de réponse sur l'utilisation de ces fonds spéciaux qui a permis le fonctionnement a minima de l'Etat et l'apaisement de certaines forces vives et groupes armés. Beaucoup seront surpris de voir la longue liste des bénéficiaires de ces fonds dont ceux qui crient au voleur en ce moment».

La présidente n’en est pas rester là, afin de défendre son équipe, elle a préféré contrattaquer, sur les agitations actuelles. Notamment, en ce qui concerne la milice anti-balaka, qui a donné dimanche 48 heures à Mme Samba-Panza pour quitter ses fonctions. Elle a aussi demandé le départ de ses deux représentants au gouvernement. «Il nous est tous difficile de comprendre que de retour au pays, après mon séjour aux Etats Unis où j'ai défendu le dossier centrafricain avec conviction, fermeté et succès, il me soit demandé de démissionner pour satisfaire aux caprices des gens ayant pourtant eu une grande part de responsabilité dans la situation catastrophique actuelle de notre pays » s’est-elle étonnée. Et d’ajouter que pour elle, «ces agitations purement politiciennes sont essentiellement dues à des problèmes de conquête de pouvoir et de partage de postes. Les exigences et l'impatience des responsables de certains groupes à occuper des postes de responsabilité au sein du gouvernement, de l'administration ou des sociétés d'Etat et d'économie mixte, sans commune mesure avec leurs capacités réelles ou leur intégrité morale expliquent également ces agitations».

Avant de clore ses propos ouvrant sur la journée de restitution des accords de Brazzaville, la Présidente a appelé tout un chacun à garder son calme et sa confiance en elle. «Qu'ils ne se laissent pas abuser par les assoiffés du pouvoir à la recherche de raccourcis pour y parvenir» a-t-elle lancé.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

QUELLE CONFIANCE EN ELLE,elle a assez vendu ce peuple,dégage

Par jean claude

08/10/2014 16:49

La réconciliation est possible, beau discours comme elle sait le faire quand elle parle de ce apys ou peuple qu’elle n’a jamais approché pour quelqu’un qui ne la connait pas pense qu’elle se donne pour ce peuple alors qu’elle en scène de théatre rêvant des retombées financières qu’elle pourra en soutirer. La réconciliation possible mais ressentez vous les douleurs,le pertes atroces de milliers de centrafricains dont certains encore aujourd’hui pour mesurer cette capacité ? vous qui ne savez rien des familles éprouvées,des déplacées ne les jamais approcher. Par contre vous etes toujours avec leurs bourreaux où vous concoctez encore et toujours plus de plus pour soutirer de l’argent partout il y en a en abusant de leurs souffrances. Un expert de cnrs vous a qualifié de personnage sans cœur,cee n’est que ce que vous êtes. L A JUSTICE DOIT EXPLIQUER AUX FAMILLES POUR TEL INDIVIDU VIENT OTER LA VIE A DES FAMILLES ,A UN PERE,FRERE ou SOEUR .des questions pour expliquer séléka ,qui les a produit et pourquoi,pourquoi ils se sont comporter ainsi,qui a donné l’ordre,est un plan bien enseigner car c’était une organisation bien rodé et pour cela des consignes claires ont été données quant à ces pillages de maisons ciblées ,puis des quartiers, ces orientations geographiques pour occuper tout le territoire,cette destruction systématique des edifices publiques ou requisitions des maisosn privées, madame samba panza,tout cela ne peut pas se faire sans qu’ il y ait une organisation avec des consignes à suivre. Les centrafricains ont besoin de savoir tout cela. Savoir qui les a aidé car leurs armements dépassaient ceux de l’armée nationale. Les égorgements et kidnapping , comme stratégie d invasion qui en était l’ instructueur ? voyez vous nous avons besoin de savoir tout ce la pour faire ensuite le deuil de nos amis ,parents et savoir que les responsables accusés reconnaissent leurs crimes et purgent leur peine,alors on peut parler de reconciliation. LA JUSTICE comme nouveau regulateur social au lieu de vos debat reconcilaition comme je vois venir comme un passage à l’impunité où dialoguer devient impunité ,on oublie tout et ,et demain les mêmes recommenceront.
Un ex ambassadeur a dit lors d’une interview ceci,vous ne pouvez l’ignorez mme Samba panza,car une copie de l’interview est sur banguiwood,site où vous-même intervenez et semble apprécié appartenant à votre cousin demafout,cet ambassadeur a vu tout ce que les spécialistes ou ceux qui ont des yeux et la tete ont des yeux et une tete pour observer ont vu et c’est cela une partie du vrai problème l’analyse de cet ex ambassadeur car seleka et son comportement relèvent bien d’un islam politique ce que les centrafricains ne vivaient pas avec l’ancien islam des ouest africain qui est plus convivial et africain,celui vu avec l’arrivée des seleka implanté sournoisement par l’avidité à l’argent du golfe comme vous aujourd’hui c’est celui qui fout la merde dans le monde partout de cette ideologie de domination que vous faites semblant de ne pas voir et parce que vous aimez l’argent facile,vous voulez utiliser la situation pour soutirer de l’argent chez les différents princes du golfe sous des termes ronflants aide pour la foi islamique(en centrafrique !!!),pour les deplacés musulmans et centrafricains etc,et en envoyant vos conseillers tous sélékas auprès des princes(une nouvelle info jeune afrique)alors que pays laic une démarche aurait pu se passer de toutes ces considérations superflues à moins que idéologiques auxquelles vous auriez adhéré. Pourquoi à paques ou en temps normal vous n’avez pas sollicité le vatican pour une aide quelconqque pour la foi.Quant à l’article de clément de boutet Mbamba diffusé sur ce site intitulé samba panza n’est pas Al capone en la mettant en comapraison avec djotodia,bozizé etc, de tel raisonnement montre le niveau de raisonnemnt bas terre à terre qui pousse cette dame et son entourage à prendre cette transition comme un pouvoir qui leur est tombé des mains comme un coup d eta avec djotodia ou de bozizé élu qui en abuse et pourquoi pas elle. C’est très léger et ça vous conduit où ? CENTRAFRIQUE a vécu une periode meurtrière et tout perdu,les centrafricains ont mis en cause notre système politique et veulent passer à autre chose avec des exigences,noemalement votre catherine samba panza mr bouet mbamba devrait venir autre chose ,se distiinguer de ce qu’il y avait et non nous les reproduire. Elle est là pour conduire une transition et nous devrons partir sur de nouvelles bases.Elle a été applaudie en centrafrique parce que les gens esperant a du nouveau,elle nous ressort le passé à une vitesse dépassant ses prédecesseurs. Les femmes l’ont applaudi à kinshasa, parce que ça relance la place de la femme en polotiqie mais là ,elle fait marcher toutes les femmes têtes basses.Avec toutes celles qui l’entourent au gouvernement et dont certaines ne semblent indignées de la situation,elles sont surnommées les braqueuses de la République,ça ne fait pas honneur au x . femmes. Centrafrique a vécu ses pires moments avec l’arrivée de séléka et veut decider d’un autre avenir ,pas ce que catherine samba panza pense maintenir pour un enrichissement perssonnel égoiste et les gens doivent lui demander des comptes . Djotodia a fait un coup d’etat,il s’impose par les armes pour voler,bozizé lui élua volé certainement ,les institutions devaient faire leur travail mais sont corrompues ,mais les journaux ou politiciens dénonçaient certains detournements etc… donc les gens ont commencé à prendre connaissance de maux qu ils dénoncent,samba panza est là illegalement pour favoriser une mise en place ,elle commence à nous faire la recette des dictatures,normal que les centrafricains lui rappellent qu ils ne veulent plus de cela et elle n’est pas pour cela et encore elle se fout de la situation populaire ,si les gens ou pas ont l’electricité ou pas elle vit dans une bulle. Son cas est plus choquant à cause de l’ETAT du pays et sa désinvolture constante.Comment quelqu’un qui s’enrichit du pourrissement de la situation va ou peut-il aider à son rétablissement ? Au contraire,elle fera tout pour que sa dure,quelqu’un disait que le comportement des soldats etrangers sur les centrafricains donne l’idée des sentiments pour les populations,s’ils savaient qu’elle soutient ce peuple,ils adapteront leur attitude mais la réalité est là. De toutes les façons c’est simple,à la fin de sa transition que je souhaite a fevrier 2015,si pas élection,elle passe le relais,on doit comparer par ses banques son avoir au moment de sa prise de pouvoir avec ce qu’elle a comme argent et biens et voir avec ce que lui permet comme salaire ces quelques mois et vous saurez une grande partie de ce qui est volé. Et récupere les biens mal acquis.ce que je dois dire à mr de bouthet mbamaba et catherine samba panza,il faut un départ à tout et ce départ c’est maintenant,les crimes économiques ne resteront plus impuni et il faut definir des règles pour responsabiliser tout le monde et les mettre devant ces responsabilités sinon la justice. Il ya trop de voleurs,avec le peu que le pays reçoit on pouvait faire des choses ,mais toous ces voleurs en culture qui jouent les sociétés et au pouvoir ,regardez pas mieux que les experts volerurs politiciens. Csp ne rend pas service à la société civile qu’elle discrédite. d’ailleurs ,si vous voyez bien ,elle n’aime que des voleurs à côté d’elle

encore une seule insuffisance

Par toresdembimba

09/10/2014 11:43

TOUT LES PROPOS DU CHEF DE L’ÉTAT NE POSE PAS DE PROBLÈME POUR MOI, JE LUI DONNE COURAGE MAIS HÉLAS, POURQUOI EST CE QUE LA RÉSOLUTION DE DÉSARMEMENT DE TOUS LES BELLIGÉRANTS VOTER PAR LES NATIONS UNIS NE SORT JAMAIS DANS SES DISCOURS NI CEUX DU GOUVERNEMENT? VOILA CE QUI BLOQUE ET BLOQUERA TOUS LES EFFORTS DE PAIX OU DE ENVELOPPEMENTS QUOI QUE VOUS FASSIEZ MADAME LA PRÉSIDENTE CAR MÊME L'HISTOIRE DE DÉPART DU PREMIER MINISTRE SORTANT SE RETROUVE LA ET DEMAIN CA SERA LE TOUR DE CELUI ACTUEL ET APRÈS DEMAIN VOTRE TOUR ET AINSI DE SUITE POUR LE PROLONGEMENT DE SES INUTILITÉS (SOIT DISANT GUERRE ENTRE CHRÉTIEN ET MUSULMAN) AFIN DE NOUS EMBROUILLER POUR PERDRE LE TEMPS ET PILLER NOTRE PAYS. ON NE POURRA JAMAIS ET JE RÉPÈTE JAMAIS ABOUTIR UN PROCESSUS DE PAIX OU DE DÉVELOPPEMENT AVEC LES ARMES DANS LA MAISON DE PRESQUE TROIS QUART DE LA POPULATION. QUE DIEU TOUT PUISSANT DIRIGE VOTRE SAGESSE

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués