NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Legal à Bangui pour recadrer gentiment CSP?

Par journaldebangui.com avec Apa - 07/10/2014

La Conseillère Afrique du chef de l’état français a conseillé aux autorités de transition de mettre en place un chronogramme électoral, en attendant de mobiliser le financement nécessaire

 

Mme Hélène Légal, Conseillère Afrique du chef de l’état français, François Hollande, en visite officielle en Centrafrique, est venue prendre le pouls de la situation centrafricaine et conseiller aux autorités de transition de ce pays de mettre en place un chronogramme électoral, en attendant de mobiliser le financement nécessaire. «En ce qui concerne les élections il y a évidemment une question de financement qui va reposer beaucoup sur la communauté internationale. Mais il y a aussi des décisions à prendre sur un certain nombre de sujets pour qu’un chronogramme puisse être établi et nous souhaitons que cela soit fait le plus rapidement possible» a-t-elle dit à la presse au sortir d’une audience avec la présidente intérimaire centrafricaine Catherine Samba-Panza.

 


© Droits réservés
Mme Hélène Legal
La rencontre qui s’est déroulée au palais de la renaissance à Bangui en présence du colonel Pierre Schili, conseiller diplomatique et chef d’état-major du cabinet militaire particulier du chef de l’état ainsi que l’ambassadeur de France en Centrafrique, M Charles Malinas, a permis aux personnalités de faire le point sur la situation actuelle en Centrafrique sur tous les plans. «Je me suis entretenue avec la cheffe de l’état Catherine Samba-Panza, en particulier sur le chantier que doit mener l’équipe de transition c’est-à-dire la préparation des élections, le dialogue national dans tout le pays, également l’économie et développement» a confié Mme Hélène Legal

A en croire, la Mme Afrique de l’Elysée, son séjour de quarante-huit heures à Bangui, lui a permis aussi de rencontrer les autres autorités centrafricaines ainsi que la communauté internationale présente à Bangui afin de produire un rapport au président François Hollande à titre de compte-rendu. «Nous sommes évidemment là pour soutenir le processus centrafricain. La France est au côté de la Centrafrique dans la période actuelle comme elle l’a été au cours des derniers mois» a –t-elle réitéré.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quelle politique

Par vérité

07/10/2014 18:43

Je pense qu'il faut réfléchir avant de parler des élections, on ne peut pas organiser des élections dans une situation comme celle-ci . Même en france les français on besoin des éclaircissements, de la stabilité alors que en centrafrique on se pose encore de question sur la gestion du pouvoir et on s'inquiète des massacres et tueries des cas de détournements. Le peuple souffre mon pays pleure jusqu'à quand vous allez avoir pitié des centrafricains? ? Jusqu'àquand vous ferez ce que vous êtes en train de faire en Irak et en Syrie? Il faut que sa change et qu'il ait la transparence au sein du gouvernement et au sein politique en centrafrique. Trop de mensonge et trop de méchanceté yen a marre!elle doit démissionné ! Mouvement Polele Polele

vérité

Par Vérité

07/10/2014 19:14

Nous demandons aux autorités européennes particulièrement françaises de prendre le problème des centrafricains en main ainsi que le droit de l'homme et la CPI et d'agir comme on le constate en Irak et en Syrie au lieu de parler des élections dans un pays complètement à terre on dirait nu en vue du monde.aller aux élections en ce moment c'est négliger la vie humaine et la valeur humaine du peuple centrafricain. L'avenir de la jeunesse est bafouée et morte depuis ces décennies donc il est question que sa change et Samba Panza avec les restes des pilleurs de bien publiques partent. Mouvement Polele Polele!

Tous pareil

Par caleb

08/10/2014 13:07

Tous pareils, la France, pompier pyromane, pourquoi elle refuse de faire le travail d'un vrai désarmement et imposer un vrai dialogue? Non, madame, vos gesticulations ne trompent plus personne. Vous savez bien que CSP n'est pas légitime, vous savez bien que CNT non plus, vous savez bien l'état de la situation et que l'argent que la France donne via Congo ou l'Angola ne servira pas le peuple centrafricain. Vous êtes derrière tout le désordre que connaissent les centrafricains. Vous avez défendu, avec Fabius la prise de pouvoir de SELEKA. Vous avez écarter tous les centrafricains qui vous paraissent genant. Alors supportez les factures maintenant. Déjà la grogne monte au sein même des forces françaises. Assumez vos choix politique.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués