ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Paris: réunion des ministres des Finances de la zone franc

Par Luidor Nono et autres médias - 03/10/2014

Elle se tient en amont des assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI prévues à Washington du 9 au 11 octobre prochain. Une épreuve pour la Centrafrique

 

Après le dernier G20 Finances (à Cairns les 20 et 21 septembre) et en amont des assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI (à Washington du 9 au 11 octobre), le ministre français des Finances Michel SAPIN et ses homologues de la Zone franc échangeront au cours de la réunion de ce 3 octobre 2014 sur les principaux enjeux économiques et monétaires mondiaux et bilatéraux. Au cœur des discussions : la mobilisation des acteurs économiques, publics et privés, Français et Africains, au service de la croissance ; le financement de la lutte contre le changement climatique ; l’amélioration des systèmes d’informations financières des États africains, enjeu important en termes de maîtrise sécurisée de la collecte de leurs recettes et de l’évolution de leurs dépenses.

 


© flickr.com
La photo de famille en octobre 2013
La Centrafrique qui est attendue à Bercy (Paris-France) est en proie à un scandale financier. Il concerne la donation des fonds angolais et n’est pas de nature à redorer le dossier centrafricain, qui sera soumis la semaine prochaine devant les institutions de Brettons-Woods à Washington aux Etats-Unis. En effet, sinistré, instable et entièrement dépendant de l'aide financière et militaire étrangère, la RCA continue de sombrer. En huit mois seulement d’exercice à la tête du pays, on a relevé assez de détournement des deniers publics, pour occulter les avancées perceptibles dans d’autres domaines. Et selon un article de jeuneafrique.com, les faits sont suffisamment graves au point où la Centrafrique vient de passer sous quasi-tutelle onusienne. Alors que se profile l’examen de passage devant le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, dame Samba-Panza et son ministre des Finances devront bien réviser leurs leçons pour Washington. Au cœur des préoccupations des grands argentiers de la planète, la décision d’accorder ou non un ballon d'oxygène aux finances exsangues du gouvernement centrafricain.

L’année dernière lors de cette même réunion des ministres de la zone Franc, les Ministres, Gouverneurs et Présidents d’institutions régionales s’étaient félicités de l’aboutissement du processus de transition politique au Mali et du soutien apporté par la communauté internationale aux autorités maliennes pour stabiliser et reconstruire l’économie du pays. Les participants avaient en outre exprimé leur vive préoccupation quant à l’évolution de la situation économique, sociale, humanitaire et sécuritaire en République centrafricaine et salué la forte implication de l’Union africaine, de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale et de la CEMAC pour définir un cadre de transition politique et mettre en place la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) aujourd’hui devenu mission onusienne. Par ailleurs, ils avaient appelé à une plus forte mobilisation de la communauté internationale et des bailleurs multilatéraux pour aider les autorités de transition à rétablir l’ordre public et la sécurité des habitants. Que diront-ils cette fois-ci à la sortie des travaux ?

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La France colonialiste toujours aux manœuvres...

Par sorokaté

05/10/2014 17:42

Voyons tous les pays colonisés par la France en la différence des pays Lusophones et Anglophones.
La France par biais du CFA maintient ces pays dans la dépendance (pauvreté) dans le but de mieux les exploiter.

Si la colonisation est abolie mais pourquoi imposer le cfa, total,bolloré, la cellule Africaine de l'Elysée et des bases militaires Françaises dans certains pays réputés par des régimes totalitaires et sanguinaires en cette 21 é siècle? le cas du Gabon, du Tchad, en RCA...

Voilà que la FMI annonce son assemblée annuelle la semaine prochaine hop la France convoque ses colonisés afin de les toiletter. Pauvre France pays criminel.

Quant à madame M'balla ex sappo la marionnette son honneur, sa légitimité sont mises en cause " détournement, vole, malversation...."

Madame M'balla ex Sappo heureusement pour vous Paris vous attend pour vous concocter un discours flatteur relatif à l'AG annuelle de la FMI. C'est ce que sait faire la France.

La France est le seul pays colonialiste au monde qui a encore des bases militaires dans ses colonies. la Honte. Tous présidents en exercice dans les pays francophones sont imposés par la FranceAfrique contre gré des peuples. Au Gabon, Congo Brazza ville, Cameroun, Tchad, Guinée Conakry, Cote d'Ivoire, RCA, Burkina Faso....ce sont des présidents potiches à la solde de la France.

D'ici peu la France ne sera que son ombre, car toute chose à un début et une FIN ces pays Africains encore sous l'occupation colonialiste de celle ci finiront un jour par se débarrasser d'elle. Sans les richesses pillées en Afrique la France sera un ébola pour l'Europe(UE).

Qui Vivra Verra.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués