NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Diplomatie: des militaires tchadiens de nouveau à Bangui?

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 01/10/2014

A New York, il y a quelques jours, le président tchadien a dit que son pays est prêt à «former et encadrer» une nouvelle armée en République Centrafricaine

 

Des militaires tchadiens reviendront-ils?
C'est l’une des principales annonces retenues à l'issue du discours du président tchadien Idriss Déby Itno lors de son discours pendant la réunion de haut niveau sur la République Centrafricaine, tenue en marge de la 69ème session de l’Assemblée générale des Nations unies à News York le 26 septembre dernier. «Le Tchad est disposé à apporter sa contribution pour la constitution d’une nouvelle Armée centrafricaine, dans le domaine de la formation et de l’encadrement», a affirmé le chef de l'Etat, Idriss Déby Itno. En effet, «les Autorités centrafricaines n’ont ni les moyens politiques, ni les moyens financiers pour mettre en œuvre les mesures (énoncés par Idriss Déby). Par conséquent, le Tchad appelle la Communauté internationale à passer des intentions aux actes concrets pour aider le Gouvernement de Transition à réaliser tous ces objectifs», a souligné le Président tchadien qui a quelques jours avant cette réunion accordé un entretien à la Présidente centrafricaine de transition Mme Catherine Samba Panza lors du séjour à New York.

 


© presidencetchad.org
Audience de Samba Panza avec Idriss Déby à New York
Pour la sécurité de Catherine Samba-Panza?
Et voilà que dans un des articles parus sur le site jeunafrique.com, on apprend que la présidente centrafricaine Mme Catherine Samba-Panza, souhaiterait que sa sécurité soit assurée par un contingent de militaires tchadiens. Et que lors de l’entretien de New York, elle aurait réitéré sa demande d'envoi d'un contingent de militaires tchadiens à Bangui pour y assurer sa propre sécurité en plus d’autres conseils pour pouvoir gérer son mandat d’intérimaire.

D’après jeunafrique.com sa garde personnelle est jusqu'ici assurée par une unité de soldats rwandais relevant de la Minusca, mais Mme Samba-Panza souhaite les affecter à d'autres tâches, plus opérationnelles, à l'intérieur du pays. Un peloton de bérets bleus gabonais lui a même été proposé, mais la présidente a décliné l'offre. Apparemment, les Tchadiens présenteraient, un double avantage: ne pas être sous pavillon onusien et avoir en la matière une vraie expérience. Ils ont en effet longtemps assuré la protection de l'ex-président François Bozizé. On se pose la question, avec quels résultats aujourd’hui?

 


© Binuca
La frontière Tchad-RCA partiellement ouverte
C’était, l’un des premiers signes de normalisation des relations entre la Centrafrique et le Tchad. Celles-ci étaient très tendues depuis l'élection de Catherine Samba-Panza, en janvier 2014. Idriss Déby Itno «semble aujourd'hui enclin à une certaine mansuétude à l'égard du nouveau régime à Bangui. Il n'a rien oublié de ses premiers pas, mais semble prêt à passer l'éponge», estimait alors un diplomate.


Le Tchad a ainsi accepté de rouvrir une partie de sa frontière, fermée depuis le mois de mai 2014, pour favoriser la création d'un couloir humanitaire et permettre aux ONG de travailler. Par ailleurs, un nouvel ambassadeur à Bangui est toujours attendu dans la capitale centrafricaine. L'actuel, Mahamat Béchir Chérif Daoussa, n'y réside plus depuis la fin de l'évacuation des ressortissants tchadiens.
 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Aux armes citoyens si c'était vrai

Par gabin

01/10/2014 16:19

Si cette sorcière à l'encontre du peuple et fait revenir les soldats barbares tchadiens qui ont tué tant de centrafricains,descendons dans la rue dans tout le pays jusqu'à ce qu'elle parte. C'est quoi ,ce peuple n'existe plus? Pour son poste elle est entrain de faire n'importe quoi et accepter n'importe quoi pour avoir son kamoun contre ce que le peuple a toujours dénoncer, le retrait pur et simple des soldats tchadiens qui tuent,echangent des badges et tenues avec les sélékas etc.
Le peuple centrafricain quand on leur cause,il ne comprend plus rien,les forces arrivent et les choses ne changent pas pour eux,c'est le meme mode operatoire etabli par sangaris depuis pour diviser ,faire tuer qui continue. on tue devant le nez de ces forces et depuis toujours,et cette fausseté sangaris de forcer sur les centrafricains mettant le nom des antibalakas à tout. On nous prend pour des idiots, tous ces gens seleka ou antibalakas ou voyous les memes sangaris les utilisent et manipulent,c'est aujpourd'hui que subitement ils vont monter tout en pièce que sur un camp alors qu ils sont à la soupe avec séléka qui tuent sans que ces sangaris qui retrouvent des muscles ne nous disent qu'ils désarment. km5 est là pourquoi refusent ils de désarmer ou y font sdes transferts nocturnes bizarres.Centrafricains,le problème traine juste à cause des chinois,cette mauvaise gestion de toute cette crise qui devrait etre fini depuis est due au double jeu des sangaris et leur pays à cause des chinois et ce petrole.un jjour ils vous disent anti balakas,un jour ce sont eu qui creent les conditions de survie des sélékas,un jour ils disent combattre séléka,Assez, nous ne sommes pas des idiots. Le tchad par déby assassine par sa milice armée ,rase des quartiers et brulent des maisons par centaine,sequestre un maire ou d'une prefecture,Ledrian ,samba panza continuent de vouloir imposer ces monstres aux centrafricains. N ' y a t il pas assez de morts centrafricains. Elle finira mal cette catherine samba panza avec son discours de la plus grande comedienne à l'onu. depuis quand elle se soucie vraiment de ce pays et ce peuple,mais pour faire du theatre devant les assistances au nom de ce peuple,elle sait y faire;
la sociéte générale est une société privée,on ne peut y prétendre une mise en disponibilité comme on nous fait croire pour le fiston chomeur qu'on veut recaser. société general après un coup de pub embauchant les jeunes de banlieue pour des tâches qui n'ouvrent pas d'évolution réelle comme toutes ces banques ou le turn over est de règle. Un certain nombre important d'employés devront être licenciés ,alors c'est plus honorable de dire se mettre en disponibilité ,pour revenir où n'étant pas en fonction publique. Normalement ce nouveau parachuté devrait etre à la charge du pole emploi du fait des cotisations de son employeur et lui,mais il laisse profiter pole emploi et c'est centrafrique ou un organisme dont centrafrique honore les contributions qui va le prendre en charge au nom de l'Etat centrafricain,pourtant des jeunes capables et competents sont là et attendent depuis qu'on jette un regard sur eux,mais on nous sort un djodjo bis. un jour français,un jour centrafricain,déclarer vos impots avec ce que vous pillerez là bas auprès de l'ambassade de france,car demain vous aallez atterrir à Paris et mentirez n'avoir pas travaillé en centrafrique ou autres mensonges. Certains y allaient avec la grande gueule,disant que ce sont des enfants bien,qui connaissent l'argent depuis ,mais la casserole argent d Angola,c'etait bien des enfants bien qui jouaient le porte sac de cette escroquerie honte de cette transition.
Quand on est dans l'opposition ou partie civile,la gueule: le pouvoir est voleur est assassin ,est ceci ou cela ,mais en moins d' une année,la transition a rattrappé les appeles assassins ,voleurs,les claniques. les tchadiens reviennent ,prenez vous à samba panza car si on est avec un peuple ,on l'entend. les tchadiens tueront et comme d'habitude on n'entendra pas votre voix s'elever contre cela,mais cette les centrafricains vous feront partir. des provinces ils convergeront tous vers la capitale pour vous faire votre fête.

Madame la Présidente, arr^tez de jouer avec les nerfs des centrafricains

Par NADE Berty

01/10/2014 23:55

Décidément ,on est tenté de dire que dame Samba-Panza est véritablement en train de ramer à contre du peuple dont elle est censée défendre les intérêts.Pourquoi demander aux Tchadiens qui ont mauvais presse , détestés par la population centrafricaine de venir assurer sa sécurité?.
Cette décision me semble t-il est une véritable PROVOCATION de la part de la Présidente de transition. Et si cela devait se confirmer, et bien, il y'a lieu d'inscrire cette bonne dame sur la liste des ennemis du peuple et d'en tirer les conséquences qui s'imposent car ses comportements repoussent les bornes du supportable et laissent croire qu'elle a aussi son agenda caché vraisemblablement aux antipodes des préoccupations de la population.
Mais pour qui se prennent les Tchadiens pour se proposer en formateurs des facas quant on sait qu'ils n'ont rien dans la tête si ce n'est d'avoir la gâchette facile au point de tirer sur des femmes et des enfants. Je crois que les dignes militaires de notre pays n'accepteront cette énième humiliation consistant à accepter les barbares, les sauvages tchadiens comme instructeurs.
L'objectif inavoué de Déby est de prendre pied coûte que coûte une fois de plus chez nous mais çà ne passera...
Attention madame la présidente de transition le retour des troupes du tchad risquerait de sonner le glas de votre transition qui ne tient déjà que sur une seule jambe avec toutes les casseroles qu'elle trimbale...A bon entendeur , salut !

pas de cencure svp

Par famoundjou

02/10/2014 12:17

les soldats tchadiens sont des chanvreurs qu,ils ne mettent pas pieds en rca,en 20 ans ils ont tuer de nombreux compatriotes et voles plus de 2000 voitures en rca et ramener a DJAMENA.madame mballa avait recue du gouvernement angolais qui a pitie des deplaces de l,aeroport 10 millions de dollards,la premiere trance 5 millions de dollards le tresor public a recu.

la deuxieme tranche madame mballa avait envoyer sa fille SAPPO CRISTELLE ET KANOUN ET LE DG DU TRESOR,2,5 millions a prit le chemin du palais pourtant l,argent de l,etat est verser au tresor,le montant total detourner en fcfa est de 1,132 milliards selon FRANCOIS SOUDAN qui a mener l,enquete.madame a placer sa fille pour les missions d,enrichissement illicite pour une retraite d,oree avec son beau de KAMOUN le seleka reputer dans le detournement de denier public. les deplacer souffrent partout dans le pays et les voleurs et voleuses font la fete bamboula avec l,argent de l,aide.vous pouvez surfez sur les sites du monde entier vous verrez vos betises,les bailleurs de fond n,auront jamais confiance a cette transition plein de mafieux.easy come easy go,vous payerez plus tard.vous voulez effacer les traces mais c,est tard.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués