NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: des préalables à la levée de l’embargo sur les armes

Par Fridolin Ngoulou-RJDH - 30/09/2014

La question de la levée de l’embargo sur les armes en Centrafrique continue de susciter des réactions notamment chez les autorités centrafricaines et les forces internationales

 

Le ministre d’Etat en charge de la défense nationale a confié que cette question est en bonne voie au niveau des Nations Unies. Mais pour les forces internationales, il faut d’abord mener des réflexions profondes pour refondre l’armée centrafricaine. Diverses réactions ont ainsi été recueillies en marge de la visite du Ministre d’Etat en charge de la Défense Nationale, Aristide Sokambi au camp Kassaï, accompagné des chefs militaires de l’Eufor-RCA et de la Sangaris.

 


© UNMINUSCA
Refonder les FACA
Selon le Ministre d’Etat en charge de la Défense Nationale, la cheffe de l’Etat, Catherine Samba a plaidé au sommet des Nations-Unies pour la levée de cet embargo qui frappe la RCA depuis la prise de pouvoir par l’ex coalition Séléka, le 24 mars 2013. «La cheffe de l’Etat a plaidé pour l’assoupissement sinon la levée de cet embargo. Mais pour qu’on lève cet embargo, il faudrait que notre armée montre des signes. C’est ce que nous sommes en train de faire. Réorganiser les FACA, commencer à les occuper pour qu’elles reprennent leurs places. Nous sommes optimistes», a déclaré Aristide Sokambi. Pour le membre du gouvernement, les préalables consistent à rassembler les soldats, «à toiletter» la liste. «On ne peut pas garder cette armée qui n’était qu’une coquille vide. On a, dans la liste, des déserteurs, il y a des gens qui ne viennent plus mais qui continuent à poser des actes délictuels. C’est tout ce travail que nous sommes en train de faire», a précisé le ministre d’Etat en charge de la Défense Nationale.

Le Général Eric Bellot Des Minières de la Sangaris pense que même si la France est proche de la Centrafrique, elle travaille sous mandant des Nations-Unies. «Même si la France est proche, elle travaille dans un cadre coordonné avec le gouvernement centrafricain dans le sens de la refondation de l’armée centrafricaine», a-t-il ajouté. Le commandant de l’Eufor-RCA Général Thierry Lion, a déclaré qu’ils sont en phase des projets de la Réforme du Secteur de Sécurité et le Désarmement Démobilisation et Réinsertion. Cependant, ces projets ne sont pas encore lancés.

Selon cette dernière source, il faut une réflexion profonde pour refonder l’armée centrafricaine. «Je pense que dans la reconstruction de la Centrafrique qui a connu des heurts très durs, il ne s’agit pas de faire des bricolages. Il s’agit de repenser et de refonder complètement l’armée. On ne peut pas relancer une armée dans un pays sans avoir ce temps de réflexion. Donc, il faut laisser le temps au temps», a indiqué le commandant de l’Eufor-RCA.

La présidente de transition, Catherine Samba-Panza a demandé en marge de la 69ème Session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies de lever l’embargo car, dit-elle c’est la seule voie susceptible de permettre à son pays d’avoir une armée digne de ce nom et capable d’appuyer les forces internationales qui tentent d’y ramener la paix. Environ 7.500 FACA seraient déjà remobilisées, un chantier pour lequel les autorités de Bangui plaident pour l'assouplissement de l'embargo.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

monsieur sokambi notre avenir nous echappe

Par famoundjou

01/10/2014 00:29

la realite est differente de ce que vous dite monsieur SOKAMBI.depuis la campagne de colonisation ou disons une croisade islamique savament orchestree par la france et financee par le QUATAR l,avenir de notre pays nous echappe.LA FRANCE fait tout pour que les FACA jouent la figuration donc sans arme.a mon humble avis toute decision de restructuration des FACA doit etre prise par un gouvernement legitime et une assemblee nationale issue des elections libres et democratiques et non une transition,car cette transition n,a pas de legimite.aujourd,hui les etats-unis d,amerique tente par tout les moyens pour redonner une dignite a notre peuple en aidant notre peuple.L,ANGOLA et LES USA vont aider les FACA,madame SAMBA PANZA ne controle rien et ne peut prendre aucune decision.

suivez cet interview du DICTATEUR TCHADIEN debut septembre qui montre bien le probleme centrafricain.DEBY sur afrique media DEBY( des amis qui sont intervenus comme nous en RCA pour trouver des solutions avec des AGENDAS)je parle des SANGARIS ET LA FRANCE BIEN SUR.ce que je vous dit j,ai dit a HOLLANDE de la maniere la plus amicale possible.LES DEUX AGENDAS N,ETAIENT PAS DANS L,INTERET DE LA RCA.ON NOUS A POUSSER LE TCHAD A LA PORTE NOUS SOMMES PARTIS.

s,il ya manipulation en RCA c,est SANGARIS ,ne chercher pas de midi a quatorze heures.j,ai fait une reunion et j,ai decaisser 30 milliards de cfa pour faire fonctionner l,administration de la rca.le tchad a mis plus,nous n,avons pas du tout abondonne la RCA.

nous sommes prets a aider la RCA sur tout les plans.nous avons interet a avoir une rca en paix

l,armee tchadienne devrait repartir en rca cela se fera qu,avec l,accord des autorites tchadiennes et surtout avec une demande expresse des autorites et du peuple centrafricain.il a parler de lutte entre les puissances pour le controle des richesses.

l,argent d,un DON DU PEUPLE ANGOLAIS 2,5 millions de dollards viennent de disparaitrent au palais de la renaissance,nous avons affaire a des voleurs et voleuses qui veulent s,enrichir rapidement.si le regime de transition est credible commencer a montrer dans la gestion des choses publics,selon FRANCOIS SOUDAN DE JEUNE AFRIQUE TV5 AFRIQUE,la deuxieme tranche de l,aide 5 millions de dollards a disparuent,entre SAMBA PANZA,KAMOUN ET LA FILLE DE SAMBA PANZA SAPPO .donc en conclusion le peuple meurttris vous attend pour des comptes a la fin de votre mandat.wait and see.

Madame samba Sappo dite Panza n'est qu'une potiche...

Par sorokaté

01/10/2014 10:10

Comme l'a dit mon compatriote Famoundjou, les autorités actuelles imposées par la FranceAfrique au peuple Centrafricain ne sont que des marionnettes.
Ce sont des chercher à manger.

Quand à madame Sappo M'balla cette dernière est souillée des détournements de deniers publics ,nominations à des postes de responsabilités par affinités parentales ethniques...( association des malfaiteurs)

Il faut être une bonne mère, un bon père de foyer pour pouvoir diriger une société car la famille est le reflet d'un gouvernement en miniature...état...or, madame M'balla ex Sappo est souillée.

Comment cette dernière s'est retrouvée à la tête de la RCA? par affinité avec la seleka Dondoja.
Par affinité avec le Tchad pays de sa naissance, proche de la France son troisième pays dont elle la nationalité...sans parler du Cameroun son pays de coeur.

Oui la France est à l'origine du malheur Centrafricain pour cause du pétrole octroyé à la Chine.
pauvre France où le taux de chômage est record en Europe. Un pays qui s'agrippe aux pays Africains qui, ont, eu le malheur de l'a connaître comme pays colonisateur en la différence des pays Lusophone, Anglophone....

Quel pays est à l'origine de l'assassinat du colonel Kadhafi, et pourquoi? peut -on être défenseur des droits de l'Homme est assassiné un être HUMAIN?

Au Rwanda, en Libye, au Gabon, au Congo Brazzaville, en cote d'Ivoire en Centrafrique c'est la honte.....
Qui Vivra

La FranceAfrique, le Cfa, Bolloré, Areva, Total ce sont des instruments de crime contre l'Humanité ....

Tout se paye ici bas.
Sorokaté Alias Domzan-Bène.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués