FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

RCA: un centre médical de Médecins sans frontières pillé

Par Sylvestre krock-AA - 29/09/2014

Le site de déplacés de l’aéroport de Bangui accueille essentiellement des membres de la communauté chrétienne

 

Un centre médical appartenant à l’ONG Médecins sans frontières(MSF) a été pillé, samedi, 27 septembre par les populations d’un site de déplacés internes. Le poste n° 1 de la clinique MSF du site de déplacés de l’aéroport Bangui M’Poko a été pris d’assaut par la population du site qui a emporté bâches, planches, tables et équipements sanitaires. MSF avait annoncé la veille sa décision de fermer ce poste, en raison du nombre de moins en moins important de personnes sur ce site de déplacés, pour ne maintenir que les postes n° 2 et 3.

 


© autre médias
Après avoir enlevé les installations sanitaires, les déplacés se sont rués sur la tente qui l’accueille emportant tous les matériaux, jusqu’à la fondation en latérite. « Nous attendions qu’ils viennent d’abord enlever ce qui est nécessaire pour qu’on profite du reste. Seulement, quand un véhicule de MSF est arrivé, aux environs de 13 heures, les jeunes se sont immédiatement rués sur les installations, cassant et emportant les bâches et les planches des tentes de l’hôpital», témoigne Rosine Bélé. Roger Zinga, lui, affirme n’avoir rien pris. « Je n’ai rien eu. Je balaie la latérite pour remblayer l’intérieur de ma tente, parce que lorsqu’il pleut, l’eau coule jusqu’à l’intérieur sous la natte des enfants. »

Le site de déplacés de l’aéroport de Bangui accueille essentiellement des membres de la communauté chrétienne et des membres cantonnés de la milice chrétienne Anti-Balaka. Suite au conflit intercommunautaire centrafricain qui s’est déclenché il y a une année, 117 400 personnes, ont été déplacés de leurs quartiers de résidence vers des sites aménagés dans la capitale Bangui, selon le Bureau de coordination des actions humanitaires (OCHA). La signature, en juillet dernier, d’un accord de cessation des hostilités entre les différents acteurs de la crise centrafricaine et la formation d’une nouveau gouvernement avec un premier ministre musulman à sa tête ont permis d’alléger la pression humanitaire dans ces sites.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

pourquoi aider ces gens là?

Par Alpha

08/10/2014 22:48

Pourquoi aider les centrafs alors qu'ils ne le méritent pas ?
Mettons ces moyens ailleurs, en Asie ou en Amerique du sud

Laissons la nature faire son ouvrage et faire disparaitre ce peuple sans ame ni cerveau

pourquoi aider ces gens là?

Par Alpha

08/10/2014 22:49

Pourquoi aider les centrafs alors qu'ils ne le méritent pas ?
Mettons ces moyens ailleurs, en Asie ou en Amerique du sud

Laissons la nature faire son ouvrage et faire disparaitre ce peuple sans ame ni cerveau

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués