NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Diplomatie: Pierre Buyoya dévoile sa candidature au Secrétariat général de l'OIF

Par PANA - 22/09/2014

Le projet, intitulé ''Ambition pour la Francophonie'', a été présenté, lors d'une conférence de presse organisée par son staff, à Dakar au Sénégal

 

L'ancien président de la République du Burundi, Pierre Buyoya, candidat au poste de Secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a présenté, à Dakar, l'intégralité de son projet qui, pour lui, constituera un instrument au service du développement du monde francophone. Il est élaboré en cinq sous-titres à savoir, la ''Francophonie: une valeur partagée'', ''une composante des relations internationales modernes'', ''une organisation politique et une puissance pacifique'', ''une dimension économique'', un instrument au service du développement''.

 


© Chatham House
L'ancien président de la République du Burundi, Pierre Buyoya, candidat au poste de Secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)
"Tout au long de ma carrière, je n'ai eu de cesse de servir mon pays, servir l'Afrique, servir la Francophonie. Telle reste aujourd'hui mon ambition, mettre cette expérience acquise au plus haut niveau de responsabilité, au service de l'OIF", a indiqué M. Buyoya. "Je ne suis pas candidat à une fonction honorifique, je suis candidat sur la base d'un projet", a-t-il ajouté. "La Francophonie est un humanisme. En tant que telle, elle est donc intrinsèquement un espace culturel de dialogue, d'ouverture et de générosité. Ses valeurs seront celles qui guident nos civilisations: la justice, la démocratie et l'Etat de droit, le respect intransigeant des droits de l'Homme et de la dignité humaine", a conclu M. Buyoya.

Fort de ses diverses expériences internationales, notamment comme président de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), médiateur au Darfour et en République centrafricaine, membre du Panel de haut niveau de l'Union africaine pour l'indépendance du Soudan du Sud, représentant de l'OIF dans plusieurs missions d'observation électorale à travers le continent et Chef de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), M. Buyoya, note-on, a présenté officiellement sa candidature en avril dernier à cette haute fonction. Actuellement il est le Haut représentant de l'Union africaine pour le Mali et le Sahel (MISAHEL).

L'OIF note-t-on, désignera son nouveau Secrétaire général lors du 15ème Sommet prévu les 29 et 30 novembre prochain à Dakar, sous le thème "Femmes et jeunes en Francophonie: vecteurs de paix, acteurs de développement".

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Buyoya est un ancien dictateur qui n'a pas été jugé pour ses crimes

Par Diallo Abou Moussa

22/09/2014 13:58

Le dictateur Pierre BUYOYA a régné au Burundi après un putsch contre son "cousin" Jean-baptiste Bagaza qui lui-même fait un putsch contre"leur oncle" Michel Micombero. Leur Dictature ( la dictature des Bahima burundais placée par le France en 1965 pour faire barrage aux Belges, anciens colons ) au Burundi a causé plus que 4,5 Millions de victimes Barundi en près de 40 ans de Régime.
Lire : http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://www.burundi-agnews.org/criminalisation.htm
Parmi les victimes des millions de réfugiées : http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm

Le Dictateur BUYOYA Pierre, on lui doit le massacre de NTEGA MARANGARA en 1998 [ 100 000 morts ], la mort du Président NDADAYE en 1993, la guerre civile du Burundi ( 1993 à 2003) [ 500 000 morts], plus de 2 Millions de réfugiés Barundi en errance dans la Région et les camps de concentration au Burundi [ 1,5 Millions d'internés soit 1/4 de la population burundaise ]:
[1] http://burundi-agnews.org/genocide.htm#1988
[2] http://burundi-agnews.org/la-societe/histoire/guerre-civile-1993-2003/?p=120 et http://burundi-agnews.org/les-articles-concernant-la-guerre-civile-du-burundi-1993-2003
[3] http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm
[4] http://www.burundi-agnews.org/ccburundi.htm et http://www.burundi-agnews.org/agnews_analysecampsregroupement.htm

En conclusion, cette homme n'est pas aimé dans son pays. Il tente de se cacher à l'OIF ( terminer ses vieux jours ) pour échapper à la mise en place de la Commission nationale Vérité et Réconciliation qui va commencer son travail ...

Diallo Abou Moussa
Burundi-agnews.org

Creer des entreprises avec l'argent volé et montrer de quoi vous etes capables sans l'Etat ou ces organismes,parasite

Par maximilien

23/09/2014 12:34

ON ESPERE QUE LEUR FRANCOPHONIE NE DEVIENNE QU UN NID DE CES DICTATEURS PRODUITS DE LA FRANCAFRIQUE. IL Y A UNE CANDIDATE PLUS CREDIBLE EN LA PERSONNE DE MME MICHAELLE JEAN DU CANADA QUI EST UNE NOIRE ET ORIGINAIRE DE HAITI. Si les élections ne sont pas des consignes de la france donnés à ses valets mis par elle sur les Etats francophones et dont elle se sert aussi pour peser par leur faute à l'Onu. sans ces cons,la france coupée des ressources pillées à ses pays et de leur voix ne sera rien.Malgré le pillage ,elle vacille alors imaginez sans ,elle sera moins ou pireque le pakistan

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués