NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Ex-Séléka: des généraux quittent la coalition rebelle?

Par Rosmon Zokoué-RJDH - 22/09/2014

Ali Daras, Mahamat Al Khatim, Amahat Abdoulaye Faye et le Capitaine Mahamat Nejad auraient quitté les rangs pour disent-ils, faciliter le dialogue et la paix entre le peuple centrafricain

 

Les informations relayées par RJDH, annoncent que la décision a été prise après une concertation entre ces différents leaders. Ces désormais ex-chefs Séléka accusent leurs responsables politiques d’être incapables de rétablir la paix entre les Centrafricains. «Nous avons vu l’incapacité et irresponsabilité des leaders politiques de la Séléka. Après le départ de Michel Djotodjia, ils se sont enfermés dans des revendications qui sont inacceptables. Nous nous opposons à l’idée de la partition de la République Centrafricaine et à l’idée de marcher sur Bangui. Nous crions haut et fort que nous voulons la paix et nous allons l’obtenir», a déclaré le Capitaine Mahamat Nejad, ex porte-parole de la coalition Séléka.

 


© UNMINUSCA
Ce dernier a fait savoir par ailleurs que cette défection ne signifie pas la fin de la lutte. «La lutte va continuer mais cette fois-ci, c’est pour le droit de chaque Centrafricain. Nous acceptons aujourd’hui de dialoguer avec tout Centrafricain et de contribuer au développement du pays», a-t-il ajouté.

Selon des sources concordantes, le chef d’Etat-major de la Séléka, Joseph Zoundeko, n’est pas pour l’instant concerné par cette décision. Les proches du général Ali Daras ont fait savoir au RJDH que plusieurs combattants ont suivi cette décision et ont accepté d’aller vers la paix.

Une assemblée générale est prévue pour les jours à venir à Kaga Bandoro afin de mettre en place une coordination politique et militaire pour diriger les éléments de l’ex-Séléka favorables à la paix. Joint au téléphone par le RJDH, le général Mahamat Al Khatim a confirmé toutes ces informations. Ces derniers jours, on note une forte concentration des éléments de la Séléka dans le centre-est du pays.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est du Cinema,

Par jean marie

22/09/2014 14:48

sORTIR DE SELEKA ?ils etaient seleka au moment de la barbarie c'est cela qui reste.CE N'EST PAS CELA qui fera oublier leur passé d'assassins ou y espérer quelque chose comme samba panza et haroun leur a fait croire. Tout ce monde doivent passer par la justice,s'ils s'estiment innoncent ils ont la justice ,la vraie pour se défendre. juger en centrafrique je ne crois pas à ce pouvoir transitaire ou à nos hommes politique de la soupe. Si ces accusés peuvent etre transféres dans un pays comme l'afrique du sud ou le droit se dit pour y être jugés ou à défaut à la cpi a laquelle je ne crois pas à leur bon droit,ce sera une bonne chose. Ce sont des calculateurs comme les hommes politiques. En ne faisant pas ce qu'il faut mme samba panza recolte ce que sa direction sème. Si elle avait fait parler les resolutions de l'onu et non faire croire à ses criminels qu ils ont a dire et à exiger,le droit et la force de disuasion aurait fait que de telle rébellion réflechisserait à deux fois. or MME leur a faire croire que malgré leur barbarie,ils sont à discuter avec et interlocuteurs,normal que les hommes du balfré qui un jour est opposant de Déby depuis des années et tout d'un coup trouve l'opportunité centrafricaine plus alléchante et retrouve sa nationalité,vous comprenez qu'il s'agit des miskine dont les gens s'activent pour devenir interlocuteurs comme la bêtise de mme samba panza conduit cette sortie de crise de centrafrique avec ses complices Déby avec qui elle fait un semblant de refroidissement. ils jouent tous de vous.
ON LIT QUELQUE PART QUE EUFOR a arre^ter au km 5 deux groupes qui sèment la terreur dans ce coin où se sont retranchés ces mercenaires et extremistes,ce que sangaris entretenait depuis,mais curieusement sangaris ,on apprend va arrêter le porte parole des antibalaka sous prétexte qu il possedait une arme,sont ils sérieux?? Ou c'est pour rendre le coup fait à leur produit du km5? ou c'est de l' intimidation pour que les anti balakas ne dévoilent pas leur double jeu? réduire au silence pour éviter d'être dévoilés car les sangaris cotoient maintes fois les sélékas surarmés illegalement dans les provinces et à bangui à qui ils autorisent ce port d'arme qui se retournent contre les civils et jamais on ne les entendu les arreter parce que detenant des armes,vraiment ils nous prennent comme nos politiciens qu'ils endorment avec du vin sous ce soleil tropical.
Et il va falloir que les centrafricains exigent un contrôle sur la gestion de mme samba panza,est ce normal que c'est une présidente de transition qui se ballade avec un sac rempli de million pour distribuer à des diplomates sans justificatif miais de main en main comme on l'a lu sur un site centrafricain? Pourquoi le ministère en question ne fasse pas établir les choses par le tresor pour ces ambassades et les destinataires de justifier les dépenses etc pour une gestion saine? Aller donner une enveloppe y jouant sa communication comme un chef du village qui offre un elephant a bouffer à un village et voila ,la communauté centro habituée de la mnangeoire à tous les rateliers se crèpent les cheveux avec les diploamtes qui sans rien demander trouvent un pactole à détourner ni signature ni facture. ainsi va la république de samba panza

Et puis quoi encore!

Par B. G. St Amour

24/09/2014 14:50

Chers ex-généraux de l'ex séléka!

Il n'ya que vous qui puissiez croire à de telles élucubrations.Mais enfin!!!!
Vous vous êtes affublés des titres de généraux pour violer, voler, tuer et commettre toutes les abominations, et aujourd'hui, vous déclarez que vous ne faites plus partie de la séléka! C'est tellement facile, n'est-ce pas? Pour qui prenez vous les centrafricains?

Il faut arrêter d'amuser la galerie. Vous usez de la même stratégie pour embrouiller les centrafricains par rapport à votre projet diabolique de la partition du pays.

Et que faites vous de vos forfaits commis en tant que généraux séléka?
L'heure des comptes a sonné.préparez vous à répondre de vos crimes. Le fait de quitter la coalition séléka ne vous dédouane pas de vos exactions.
Beaucoup de vos victimes n'osent pas vous dénoncer à la justice parce que vous continuez à faire régner la loi du silence. Mais sachez que l'oeil invisible de Dieu vous a vu. Les derniers soubressauts de vos victimes vous poursuivront jusqu'à votre dernier retranchement. Et cette justice, elle se fera, que vous le vouliez ou non, que vous quittez la séléka ou non!


B.G. St Amour

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués