NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

L’OIF invite les candidats à recourir aux voies légales de contestation des résultats

Par Sebastien Lamba - 26/01/2011

C’était au cours d’une conférence de presse à Bangui

 

Le Chef de mission de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Pierre Buyoya était face à la presse, mardi 25 janvier 2011, à Bangui. Devant un parterre de journalistes et de personnes impliquées dans le processus électoral, il a exhorté les institutions compétentes à assurer avec sérénité et responsabilité le traitement des résultats ainsi que l’examen des éventuels recours, conformément aux lois et règlements en vigueur et dans l’esprit des engagements souscrits par les Chefs d’Etat et du gouvernement dans la déclaration de Bamako, en faveur des élections libres, fiables et transparentes.

 


© journaldebangui.com
L’ancien Président du Burundi, Pierre Buyoya, chef de mission OIF
L’ancien Président du Burundi, Pierre Buyoya a encouragé en conséquence les acteurs politiques à intensifier le dialogue nécessaire à l’ancrage d’une voie politique apaisée durable. Elle-même favorable à l’approfondissement de l’Etat de droit, au renforcement de l’Etat de droit, au renforcement des droits de l’homme ainsi qu’à la relance du développement. Dans cet esprit, elle les invite au strict respect du Code de Bonne conduite qu’ils ont acté en janvier 2011, a-t-il fait observer. En revanche, le chef de mission de l’OIF, a affirmé que le processus a été émaillé de difficultés et dysfonctionnement de tous ordres qui ont perturbé les préparatifs techniques et n’ont pas permis aux membres de la Commission Electorale Indépendante, constituée dans sa grande majorité d’acteurs politiques, de maitriser les règles et les techniques de la gestion des élections. Ces difficultés sont à l’origine du déficit de capacités observé dans la gestion des opérations électorales et des défaillances relevées, avec regret, au cours des différentes phases de ce processus, a-t-il ajouté. Le jour du vote, les électeurs centrafricains ont su faire preuve d’une maturité dans l’exercice de leurs droits démocratique, traduite notamment par leur importante participation aux scrutins, leur discipline et leur patience, a conclu Pierre Buyoya.

 

 
MOTS CLES :  élection   Contestation   Conférence   Bangui   Oif   Recours 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués