SOCIéTé  |    

Centrafrique: 80 disparus dans un naufrage

Par AFP - 17/09/2014

A ce jour, une vingtaine de personnes seulement ont pu être sauvées. L'embarcation avait plus d'une centaine de personnes à son bord

 

Au moins 80 personnes sont portées disparues en Centrafrique après le naufrage d'une embarcation le 11 septembre dans la rivière M'poko, au sud de Bangui, a-t-on appris mercredi auprès du ministère des Transports. "A ce jour, une vingtaine de personnes seulement ont pu être sauvées. L'embarcation avait plus d'une centaine de personnes à son bord. Au moins 80 personnes sont donc portées disparues", a déclaré le directeur général des Transports, Silvère Yabada. "La question qu'on se pose c'est comment une centaine de personnes peuvent accepter d'utiliser une embarcation qui n'est pas recommandée? Que les Centrafricains prennent quand même soin d'eux, qu'ils protègent leur vie", a déploré M. Yabada ajoutant: "c'est le même constat sur les routes. On voit des gens bondés dans des véhicules bourrés de marchandises. Cinq à six personnes se mettent ensemble sur une moto. C'est extrêmement dangereux".

 


© UNHCR
Plusieurs centaines de personnes traversent la rivière M'poko chaque jour dans les deux sens. Certains se rendent dans leurs plantations dans les villages riverains de l'Oubangui, tandis que d'autres viennent à Bangui pour s'approvisionner. Un bac assure la traversée. Cependant, il est régulièrement en panne ou immobilisé faute de carburant. Les candidats à la traversée doivent alors emprunter des pirogues surchargées. Les naufrages de telles embarcations surchargées sont fréquents sur la rivière M'poko, de même que sur l'Oubangui.

Devant un nombre élevé des victimes d'accidents fluviaux, le gouvernement du président déchu François Bozizé avait interdit la navigation nocturne sur l'Oubangui. Un contrôle systématique des passagers et leurs bagages était en principe exigé avant tout déplacement.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

eh bien!

Par marcellin joseph

17/09/2014 16:59

talibi??????

Mettez-vous au travail

Par Molouba

18/09/2014 21:22

Au lieu d'assister comme commentateur des sinistres, il serait urgent que les cadres supposés compétents dans ce domaines puissent proposer des mesures correctives aux législateurs pour stopper cette catastrophe de perte de vies humaines générée par les multiples accidents de transport de personnes et de marchandises cumulées. Je suis sidéré de constater qu'un cadre choisi pour faire évoluer son département dévoile en plein jour ses limites quand bien même constat est fait d'un certain nombre de dysfonctionnement.De grâce, sans désir de clouer qui que ce soit au piloris,chaque fils du pays doit investir pleinement son domaine de compétences pour permettre au pays de prendre un autre tournant.
Merci.
Jean Paul Molouba
Ingénieur conseil en Transport et logistique
spécialité" politique des transports"
Paris

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués