SOCIéTé  |    

Centrafrique: les épreuves du baccalauréat Général ont démarré

Par Maélaine Annette Malébingui-RJDH - 17/09/2014

Quelques centres d’examen ont ouvert dans la capitale ainsi que quelques provinces

 

Les épreuves écrites du baccalauréat général et scientifique ont démarré le mardi 16 septembre 2014 dans la capitale Bangui et une partie des provinces. Ces épreuves, ont commencé après celle des séries techniques. Ces épreuves se déroulent à Bangui ainsi que d’autres villes de provinces. Les candidats de Bangui, interrogés affirment que les sujets sont abordables et que la surveillance est bien assurée.

 


© UNMINUSCA
Yves Dama, un des candidats parle de sujets connus. «Nous avons démarré ce matin sans aucun incident. Les sujets sont abordables. C’est des sujets que nous avons traités pendant les travaux dirigés. Mais il y’a également nos frères et sœurs qui ont composé dans des circonstances vraiment très déplorables. Car certains ont perdu des parents proches ou encore des biens, pendant cet événement et cela joue négativement sur leurs morales. En ce qui me concerne personnellement, je suis convaincu d’avoir mon examen cette année». «Jusqu’à présent, aucun incident est survenu dans notre centre. Les surveillants qui sont ici, ont bien démarré leur travail et nous avons composé dans une ambiance que je dirai normale. Les sujets sont abordables et je crois que tout ira bien» a expliqué une candidate qui requiert l’anonymat.

Le président du centre numéro 3 au lycée des Martyrs Ernest Mada, a fait savoir que les épreuves de ce matin, ont bien démarré et aucun incident n’est signalé. «Au niveau du centre numéro 3, nous avons 869 candidats et nous avons démarré les épreuves écrites du baccalauréat général de cette année, sans aucun incident. Les sujets que les enfants ont traités, font partie des chapitres déjà vus en cours. Donc, je pourrais dire que tout se passe bien actuellement». Ces épreuves ont démarré également à Bozoum (nord), avec 53 candidats, à kaga-Badoro (centre-nord) avec 27 candidats et la ville de Bria avec 20 candidats. Dans ces régions, certains candidats témoignent avoir bien commencé ce matin, malgré la crise qui n’a pas permis la bonne marche des études cette année. Pour d’autres les épreuves sont très difficiles.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ON NE SERT PAS UN PEUPLE EN CENTRAFRIQUE,son probleme pas celui de gouvernement

Par jean paul

17/09/2014 17:47

IL Y A EU DES BACHELIERS DE L AN PASSE QUI ONT PERDU UNE ANNEE SCOLAIRE? CE N EST UN PROBLEME POUR PERSONNE; iL SEMBLE QU IL Y A DES CANDIDATS POLITICIENS PROFESSEUR ET CELA NE LES PREOCCUPE PAS ET L ANNEE EST FINI;

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués