DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: le déploiement des Casques bleus, la sécurité à Bangui, …

Par avec APA - 03/09/2014

… les élections et la situation de la Séléka à la Une des quotidiens de la capitale Bangui

 

Le déploiement des Casques bleus en Centrafrique, la sécurité à Bangui, l’organisation des élections, la Séléka ainsi que le report du Baccalauréat 2014, dominent ce mercredi la Une des journaux centrafricains. «Samba-Panza et Kamoun ont intérêt à prouver ce dont ils sont capables dans un trimestre» titre Centrafric Matin estimant que le tandem Samba-Panza/Kamoun est «mis en observation». «Il ne s’agit pas d’une mise en quarantaine mais plutôt d’un défi trimestriel. C’est cela la vérité. Ça passe ou ça casse». «Samba-Panza, en nommant Kamoun comme Premier ministre contre gré de certains observateurs et acteurs de la scène politique nationale et internationale, a voulu mettre en exergue la souveraineté nationale», a poursuivi ce journal avant de rappeler que «la présidente a ignoré que la RCA n’est plus un Etat au sens propre du terme».

 


© journaldebangui.com
Faisant une analyse de la situation actuelle du mouvement Séléka, le même journal titre: «La Séléka dans un état comateux. Dans deux jours nous ne parlerons plus d’elle». Pour étayer sa thèse, le journal soutient que «les dissensions internes, l’exclusion et les affrontements entre les fractions séléka révèlent la déconfiture avancée (…) et l’état comateux dans lequel elle se trouve.» «Il ne fait aucun doute que la Séléka sombrera dans un chaos indescriptible et sa mort définitive sera annoncée dans un proche avenir. Peut-être dans deux jours», écrit encore Centrafric Matin citant la parabole selon l’évangile de Mathieu 12 :26.

«La fin de la transition n’est pas pour demain» c’est la conviction du quotidien «le Confident» qui reprend les propos de Martin Ziguélé, président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), qui, dans une interview au même journal, fait remarquer: «nous devons nous atteler à apporter des réponses objectives aux graves manquements qui nous ont conduit à cette faillite collective». Et ce dernier de s’interroger sur les priorités du gouvernement Kamoun en déclarant que «la mission de ce gouvernement est d’organiser le dialogue inclusif alors que la priorité de la transition est la sécurité et les élections».

«Samba-Panza est-elle courageuse ou suicidaire?», c’est l’interrogation qui barre la Une du quotidien L’Agora». Cette interrogation tire son fondement dans la désignation de Mahamat Kamoun comme Premier ministre. Et de répondre «face à trop d’intérêts en jeu dans ce pays tiraillé de tous côtés, Catherine Samba-Panza vient dicter son choix qu’elle estime conforme aux seuls intérêts de son pays».

En abordant l’aspect sécuritaire, ce journal a mis en exergue la déclaration faite la veille par le général Philippe Pontiès, commandant de l’Eufor-RCA lors d’une conférence de presse. «Nous sommes déterminés à mettre fin aux actions des extrémistes qui terrorisent la population», a-t-il déclaré au cours de cette rencontre avec les journalistes dans le but de faire un bilan à mi-parcours des activités menées depuis le 1er avril 2014. «Il y a une nette amélioration de la situation sécuritaire sur le terrain surtout dans les 3è et 5è arrondissements de Bangui» a-t-il dit.

En ce qui concerne le déploiement des Casques bleus, le quotidien Médias + s’interroge: «Une nouvelle opération de l’ONU pourquoi faire?» Une énième mission des Nations unies se déploie officiellement dans deux semaines en Centrafrique, dans un pays que la crise a mis en lambeaux. Comment faire pour qu’elle ne soit pas comme les précédentes un échec?, s’interroge le journal.

En abordant le report du baccalauréat 214 ce quotidien s’est interrogé sur l’avenir du système éducatif en Centrafrique au moment où le gouvernement déploie des efforts pour sauver l’année académique. «Baccalauréat 2014 reporté ultérieurement. Quel avenir pour le système éducatif centrafricain?», s’interroge-t-il. L’annonce de ce report a fait monter la température jusqu’à la ligne rouge du thermomètre et suscité des mécontentements parmi les candidats devant composer pour le bac, a précisé ce journal.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués