NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: le CNT reporte sine die des élections

Par Source: RNL - 02/09/2014

Selon cette institution, l'organisation de ces scrutins est techniquement impossible dans le contexte actuel

 

C'était prévisible. La Centrafrique ne pourra pas tenir des élections législative et présidentielle en février 2015, comme cela était initialement prévu. Ce report sine die vient d'être confirmé par le Conseil National de Transition (CNT). Selon cette institution, l'organisation de ces scrutins est techniquement impossible dans le contexte actuel. Un avis d'ailleurs partagé par tout le monde.

 


© Minusca
Le président du CNT, Alexandre Ferdinand Nguéndet
Lors d'une rencontre vendredi à Bangui, le bureau du Conseil national de transition (CNT, assemblée provisoire), l'envoyé spécial de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louis Michel et le directeur de l'Institut des élections pour une démocratie durable en Afrique (Elections Institute for Sustainable Democracy in Africa), Denis Kandima ont fait le même constat. Ces deux diplomates achevaient une visite de travail vendredi dernier à Bangui.

Le rapporteur général du CNT, Thierry Patrick Akoloza, estime que l'actuel climat d'insécurité ne permet pas à l'Autorité nationale des élections d'installer ses comités locaux sur l'ensemble du territoire centrafricain. «L'objectif de la transition depuis le 24 mars 2013 était d'organiser les élections après dix-huit mois. Vu que la situation sécuritaire ne s'est pas encore stabilisée, l'Autorité nationale des élections se trouve aujourd'hui confrontée à des difficultés financières et matérielles pour l'accomplissement de cette mission», a-t-il indiqué. «L'insécurité ne permet pas non plus à l'ANE d'organiser des missions dans les villes de province pour mettre en place des comités locaux. Tout cela ne peut que jouer sur la date - butoir qui était février 2015», a déploré le rapporteur général du parlement provisoire.

En attendant qu'un nouvel échéancier soit fixé, Louis Michel de l'OIF a conseillé au CNT de poursuivre la rédaction de la nouvelle Constitution avant de la soumettre au référendum. Après son entretien avec le président du CNT, Alexandre Ferdinand Nguéndet, le diplomate belge a salué le travail de ce parlement de transition.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

CE LOUIS MICHEL DE QUOI SE MELE TIL UNE CONSTITUTION EST AFFAIRE DES GENS RECUS LE MANDAT DU PEUPLE?POURQUOI SE FOCALISER SUR DU NON NECESSAIRE,POURQUOI NE PARLE T IL PAS DES RESOLUTIONS DE L ONU,?

Par albert p

03/09/2014 16:43

R DU NON NECESSAIRE,POURQUOI NE PARLE T IL PAS DES RESOLUTIONS DE L ONU,? CES MERCENAIRES EN COSTUME CRAVATE AVEC BADGE INTERNATIAL; ILS SONT AMIS AVEC TOUS CES DICTATEURS ET QUAND ILS SONT CHASSES DE POUVOIR,eux mêmes hier ami ami avec eux n'ont pas honte mais continuent de donner des ordres comme s'ils ne font pas partie des désordres crées en centrafrique. ON N4A PAS BESPIN QU4ON VIENNE NOUS DIRE DE FAIRE CI OU CA;qui respecte une constitution,qu'en disent-ils. Demain nous jeunes generations ce pays marchera comme nous le souhaiterons et la constitution ce sera notree affaire pas un diktat. quand meme ,qui s'occupe de la couleur de leur culotte. vraiment nos faux politiciens là,ils ont réduit l'homme centrafricain.Lisez vous au moins les histoires d'autres pays?

QUE DE REPORTER ,REPORTER ET FAIRE CAGNOTTE AVEC DES FAUX REPORTS?REPORTS AIDES PAR VOS INCOMPETENCES ET STRATEGIES DE VENTRUS?VOUS ET CETTE DAME DE LA HONTE FEMININE,FIXEZ UNE DATE ET EXIGER DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE QUE LE NECESSAIRE SOIT FAIT AVEC LES CENTRAFRICAINS C EST A DIRE FACA ET LES RESOLUTIONS DES NATIONS UNIES POUR Y METTRE FIN QUE DE NOURRIR CETTE TRANSITION EN LONGUEUR POUR VOLER ET VOLER ENCORE PLUS COMME LA SEULE CHOSE QUE CETTE SAMBA PKANDA SAIT FAIRE; POUR UNE PRESIDENTE QUI BRASSE DU VENT 28 OU 29 CONSEILLERS CERTAINS AVEC RANG DE MINISTRE MAIS POURQUOI FAIRE; AVEC LE NIVEAU DONT ELLE PRETEND AVOIR ,NE PEUT ELLE PAS REFLECHIR PAR ELLE MEME ET REDUIRE CE PERSONNEL PARASITE ET QUI PAIE? la somme de ce gachis de salire pouvait faire integrer 1000 nouveaux diplomes ou octroyes X bourses aux etudiants. Même le petit citoyen de la rue sait quoi faire. c'est lamentable de voir des parasites qui ne vivent que de paraitre se prendre pour plus que la classe moyenne alors qu'ils ne sont rien et confrontés à ce qui nécessaire par une petite intelligence ,on les voit nulle part et se revèles nuls,non reactifs,à court de tout mais se montrent excellents dans ce qu ils savent mieux faire:voler, aligner des mots auxquels eux mêmes ne croient ou ne comprennent et leur vraie valeur à nue,c'est à dire des mal instruits,voleurs,inaptes à toute direction. CETTE SAMBA PKANDA DOIT AVOIR L HUMILITE DE SE RECONNAITRE NON ELUE AU LIEU DE VENIR JOUER LES DICTATEURS ET DE CONCEVOIR UN POUVOIR COMME EUX; RIEN QUE POUR CELA,Elle ne peut mériter le respect d'aucun intellectuel.
ENFIN VOUS MONSIEUR DU CNT QUI ANNONCAIT Y A UN AN EN GRAND TAMBOUR QUE LA RECREATION ETAIT TERMINEE,MAIS QUAND EST CE QU ELLE TERMINERA POUR VOUS TOUS CES VAUTOURS DE LA TRANSITION,COMMENCEZ PAR DIRE A VOS MANIPULES QUI NOUS SORTENT DES PARTIS POLITIQUES ET LES QUALIFIANT DE PARTI MUSULMANS CHRETIENS,DE TELS PERSONNAGES N ONT PAS LEURS PLACE EN POLITIQUE? qu ils sortent de la politique,c'est qu ils n' ont rien compris;même l'épreuve qu'a traversée le pays ne leur a rien appris et ce sont eux qui veulent donner raison aux fossoyeurs de notre pays. on est centrafricain ou rien,on crée un parti c'est pour le centrafrique,qu'un musulman ou chrétien y adhère ,ce n'est pas un problème de l'état,On n' a pas savoir qui croit à quoi,ça ne regarde que chacun de nous individuellement comme le disait il y a très longtemps une compatriote avant l'arrivée de séléka et elle a plus que raison aujourd hui. Ce qu'il y a dans vos partis,ça ne concerne pas la religion. l'ETAT EST LAIC ET DE PARTI SE CONCOIT DANS LE CADRE DE CETTE LAICITE DE L ETAT ALORS OU NOUS SORTENT CES CONS DE PARTIS CHRETIENS MUSULMANS;On n'est centrafricain ou on ne l'est pas. tant que vous n'aurez pas compris cela,vous resterez ce que le monde entier pense de nos politiciens. Rien dans la tête ,tout dans le ventre,mais la gourmandise et la bêtise tuent,le saviez vous au moins. vous etes braiment une calamité en afrique

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués