FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Bangui: le gouvernement mobilise les ressources pour lutter contre Ebola

Par Naïm Kaélin Zamane/RJDH - 02/09/2014

La contribution des partenaires de la République Centrafricaine est capitale pour éviter que l’épidémie ne se déclare dans le pays

 

Devant l’avancée de la fièvre hémorragique causée par le virus Ebola, le gouvernement centrafricain mobilise les ressources en vue d’éviter son apparition en République Centrafricaine. Une séance de communication a réuni le Premier Ministre et les membres de son gouvernement et les représentants des organisations internationales à l’Hôtel Ledger afin de mobiliser les ressources pour la lutte contre Ebola. Le gouvernement a déjà décaissé 70 millions comme contribution de l’Etat centrafricain.

 


© RJDH-RCA
Pour Mahamat Kamoun, Premier Ministre de la transition, «Ebola est une urgence et la mobilisation des ressources devant la combattre est également une urgence ». « Le gouvernement n’est pas resté bras croisé. Soixante-dix millions (70 000 000 Fcfa) comme contribution de l’Etat centrafricain dans la lutte contre la fièvre Ebola, vont être engagés à ce sujet», a-t-il dit. Cette mobilisation se justifie selon le Directeur de l’Institut Pasteur en ce que le virus vit déjà dans le pays. «Le virus Ebola circule déjà en République Centrafricaine, spécialement dans la faune (chauve-souris, le singe, le cibissi etc.)», a dit Emmanuel Nakouné Yandoko. D’où selon lui, une mobilisation rapide de ressources.

Le Ministère de la santé qui est le département concerné, estime pour sa part que, la contribution des partenaires de la République Centrafricaine est capitale pour éviter que l’épidémie ne se déclare dans le pays : «Nous avons mis en place un plan de contingence estimé à 800 Millions de FCFA. Et plusieurs volets y sont inclus depuis les équipements à fournir, la sensibilisation de la population et toutes autres actions jugées utiles pour la lutte contre Ebola», a dit Marguerite Samba Maliavo, Ministre de la Santé Publique. Depuis que les ravages causés par la fièvre hémorragique ont été signalés dans les pays d’Afrique de l’Ouest et en République Démocratique du Congo, c’est la première rencontre d’envergure initiée par le gouvernement centrafricain pour lutter contre ce fléau.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il n'y a que ca

Par Alpha

02/09/2014 20:52

Il faudrait Ebola pour enfin stopper cette guerre... On n'est plus à quelques centaines de morts près.
Cela montrerait aux centrafricains à quels points ils sont inutiles et peut etre les réveilleraient pour qu'enfin ils cessent cette lutte et se mettent enfin au boulot

Je le souhaite fortement, un bon millier de morts, ca remettra tout en ordre

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués