SOCIéTé  |    

32 centrafricains en infraction judiciaire dans la ville de Douala

Par Didier Ndengue, Intégrations - 25/01/2011

C’est le nombre qui ressort de la dernière réunion d’évaluation annuelle tenue par le collectif des refugiés centrafricains

 

Le constat est sans équivoque: les refugiés centrafricains sont les plus mal organisés de toutes les communautés de chercheurs d'asile dans la ville de Douala. Aussi, le Haut commissariat pour les refugiés ne cache pas sa colère. «Plus jamais des événements comme l’attaque du consulat de la RCA», martèle-t-on du côté du Hcr. Après sept réunions tenues en 2010, les centrafricains reconnaissent les torts et promettent de réorganiser la communauté au bénéfice de tous. Monsieur Kalema Ngongo Jean Louis, le vice-président, initiateur de la réunion, invite tous ses compatriotes à connaître leurs droits et devoirs. Au sujet des inscriptions sur les listes électorales, le représentant du Hcr explique qu’aucune procédure n'est encore prévue pour le vote des refugiés centrafricains. Et d’ajouter qu’aucune tentative d'inscriptions sur les listes n'est tolérée. Un sujet qui suscite des interrogations. Malheureusement, "il en va ainsi pour leur sécurité" prétend le représentant du Hcr.

 


© Integrations
Recensement des réfugiés à Yaoundé
La situation judiciaire
2010 aura été une année difficile pour les refugiés centrafricains de la ville de Douala. Trente-deux d’entre- eux ont été arrêtés et mis à la disposition de la justice. Douze (12) personnes ont été relâchées; trois (3) cas ont épuisé leur peine et sont sortis de prison; un (1) a été jugé; et seize (16) autres ne sont pas encore jugés. Depuis la démission de Mwamba Alain Claude, le vice président aux commandes du collectif depuis environ deux ans essaye tant bien que mal de redresser la communauté des réfugiés centrafricains à Douala. Pour sortir la communauté des réfugiés centrafricains de l’ornière, il demande la création de la caisse noire, une solidarité entre centrafricains, une amélioration du comportement à tenir devant les personnalités du Hcr et du projet C.R.C. Dans la foulée, un projet de création des chefs de Zones dans différents quartiers est déjà disponible. Pour sa part, le bureau s'engage à s'occuper des refugiés dans divers problèmes (santé, éducation, difficultés avec la justice, la gendarmerie, la police et même en prison, et des problèmes sociaux économiques).

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Directeur Gérant Global Communications Sarl, directeur de publication du magazine INTEGRATION : Thierry Ndong
  • Tél: +237 33 01 90 46/+237 99 93 10 42/+237 76 20 37 09
  • courriel: globcoms@yahoo.com
  • integration@integrationafrica.org
  • Site Internet: www.integrationafrica.org

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués