DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Armel Doubane: "éviter l’affrontement inutile avec la communauté internationale"

Par Sylvestre Sokambi/RJDH - 27/08/2014

Dans une entrevue accordée au RJDH, l’ancien ambassadeur de la RCA auprès des Nations-Unies attend juger le gouvernement Kamoun1 sur les résultats

 

Dans son entrevue réalisée par le Réseau des Journalistes des Droits de l’Homme en RCA, l’homme politique et ancien ambassadeur de la RCA auprès des Nations-Unies a demandé aux autorités de faire preuve d’humilité et d’éviter l’affrontement inutile avec la communauté internationale. «Nous attendons de voir ce que ce gouvernement peut apporter à la République Centrafricaine en termes de réponse à la paix et à la sécurité, en termes de réponse à l’urgence humanitaire, en termes de réponse à la réhabilitation de l’Etat et au processus devant nous conduire à l’élection de nouvelles institutions de l’Etat». Telle est la réaction de Charles Armel Doubane par rapport au gouvernement Kamoun 1. L’ancien ambassadeur qui séjourne depuis quelques temps déjà à Bangui, la capitale centrafricaine, n’a pas beaucoup cru à l’ouverture. «Le fait d’avoir 31 ministres confère-t-il l’ouverture? Je ne sais pas mais j’attends de voir», a-t-il dit.

 


© Minusca
Charles Armel Doubane
Face à l’offensive ces derniers temps de la cheffe de l’Etat vis-à-vis de la communauté internationale, Charles Armel Doubane conseille la prudence et le réalisme. «Il faut arrêter de nous sortir des termes qui n’avancent pas le processus. Tout le monde sait que depuis plusieurs mois, la République Centrafricaine n’est pas un pays ordinaire. Ce pays est porté à bout de bras par la communauté internationale, de prise en charge des salaires des fonctionnaires en termes de prise en charge de sécurité des Centrafricains y compris celle des institutions en commençant par la cheffe de l’Etat.», a-t-il ajouté.

Ce que Catherine Samba-Panza a qualifié, le 09 août, de pression, de dictat de la communauté internationale, Charles Armel Doubane le qualifie de «recommandations amicales, de pressions amicales». L’ancien ambassadeur pense qu’il est inutile de jouer à l’affrontement. «On ne peut qu’être dans un cadre de partenariat que de vouloir affronter ceux qui nous accompagnent à sortir de la situation actuelle. Je pense que si on était aussi fort que ça, on ne ferait pas appel à la communauté internationale. Il faut beaucoup d’humilité, de modestie. Quand on parle de dictat, c’est des mots forts, l’essentiel c’est de dire la vérité aux Centrafricains et agir de la manière intelligente». Le diplomate parle de fuite en avant lorsque la cheffe de l’Etat demande à ses contradicteurs d’attendre le forum pour présenter leurs revendications. «Il faut éviter les écarts de langage qui peuvent créer les frustrations inutiles».

La réaction de Charles Armel Doubane intervient trois jours après la mise en place du gouvernement Kamoun 1 composé de 31 membres. Selon des informations concordantes, le diplomate se préparerait aussi pour les présidentielles de 2015.

 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

position d'un diplomate

Par caleb

27/08/2014 14:30

Je crois qu'on est entrain de confondre les genres. Madame Samba Panza parle en tant que chef d'état et Monsieur Armel Doubane en tant que diplomate. Ce n'est pas en caressant hypocritement la communauté internationale qu'on ferait sortir le pays de l'ornière. Je fais partie de ceux qui la critique, mais là je trouve qu'elle a agi en chef d'état responsable qui a des exigences et des objectifs à atteindre. Bravo plutôt à Madame Samba Panza.

position d'une séléka

Par Batouala

27/08/2014 16:38

Caleb, ta chef d'état a envoyé ce weekend un émissaire spécial auprès de djotodia au bénin pour "avoir sa vision des choses " et "pour lui dire qu'elle souhaite qu'il l'aide à bien conduire la transition", dixit le porte parole de la présidence.Donc CSP ridiculise le peuple et la communauté mais dans le même temps internationalité et honneur le plus sanguinaire des centrafricains de tous les temps. Je suis encore sous le choc que mes bras me tombent. Ô rage! Ô désespoir!

restituons les faits sans émotion

Par caleb

27/08/2014 20:16

Batouala mon chèr, au lieu de juger sous l'émotion il faut d'abord restituer les faits pour éclairer la lenterne du peuple centrafricain. Tout d'abord Qui est ce qui a exempté Djotodia en lui évitant une sanction au Conseil de sécurité? Est ce CSP ou la communauté internationale? et pourquoi? Djotodia que tu condamnes et que moi aussi je condamne, n'est il pas comptable de la seleka et des milliers des morts qu'a connus la RCA? Visiblement cette communauté internationale n'est pas si sainte que ça. Donc dire qu'on ne doit pas critiquer la communauté internationale n'est pas serieux. Elle a crée le problème centrafricain, elle l'a entretenu et cherche à sauver sa face.
S'agissant de la mission auprès de Djotodia, il faut savoir qu'au sortir du forum de Brazzaville, tout le monde s'attend à un gouvernement qui verra la participation de toutes les forces vives de la nation y compris seleka. Le problème est que seleka est pluriel. C'est une structure nebuleuse. personne ne représente personne et en même temps tout le monde représente tout le monde. Alors face à cette situation que faire? Madame CSP a trouvé sage et intélligent de s'adresser directement à leur chef suprême, en la personne de Djotodia pour enfin constituer un gouvernement avec des représentants de la seleka. Chancun peut juger comme il le veut mais je trouve la démarche sage et intélligente. Est ce que cela signifie pas que c'est Djotodia qui dirige le pays?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués