FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

RDC: la présence du virus Ebola confirmée

Par Gaïus Kowène/AA - 25/08/2014

«Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC», a déclaré le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi

 

Les analyses des échantillons prélevées sur les personnes touchées depuis le 11 Août dernier par une fièvre hémorragique d'origine inconnue dans la province de l’Equateur, ont confirmé la présence du virus Ebola en RDC, a indiqué, dimanche, le ministre congolais de la santé Félix Kabange Numbi. «Ebola n'est pas dans toute la province de l’Equateur et nous avons pris des mesures nécessaires pour eviter que la maladie se propage».

 


© adiac-congo.com
image d'illustration
Il y a quelques jours, le ministre Numbi a présenté un bilan faisant état de 13 personnes qui auraient succombé à une «maladie inconnue» qui a les mêmes symptômes que le virus Ebola. «Les treize personnes décédées ont présenté une fièvre, des diarrhées, des vomissements et, en phase terminale, des vomissements de matières noirâtres», avait précisé le ministre. Ce bilan a été largement revu à la hausse vendredi matin par la radio onusienne Okapi, basée à Kinshasa, qui, s'appuyant sur des données communiquées par les autorités provinciales, estimait pour sa part que la maladie avait provoqué la mort de 75 personnes en 4 semaines.

Nouvel espoir dans la lutte contre le virus Ebola
Les tests cliniques pour le médicament japonais se poursuivent aux États-Unis. Le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga a annoncé que le médicament fabriqué est encore en phase expérimentale mais si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) le demande, les responsables japonais pourraient en envoyer dans les pays affectés par l'épidémie. Les responsables de l'entreprise médicale qui a développé le médicament ont annoncé, pour leur part, qu'ils ont reçu des commandes mais n'ont pas révélé de quel(s) pays et en quelle quantité. L'entreprise a noté que ses réserves pourraient assurer le traitement pour plus de 20 000 personnes. Produit sous forme de pilule, le médicament pourrait faciliter le traitement dans les régions à moyens sanitaires limités. Les tests cliniques de ce médicament approuvé au Japon en tant que médicament de grippe, au mois de mars, se poursuivent aux États-Unis. L'épidémie qui avait fait plus de mille victimes dans quatre pays en Afrique occidentale, avait affecté récemment la République démocratique du Congo.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués