DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Cameroun: la Turquie au chevet des réfugiés centrafricains

Par Nestor Nga Etoga/AA - 08/08/2014

Plus de 9000 réfugiés vivent sur le site de Mbile, à cinquante kilomètres de la frontalière entre le Cameroun et la RCA

 

Des enfants qui accourent derrière l’épaisse couche de poussière que font soulever au passage les vrombissements des engins; des femmes qui poussent des cris de joie; des hommes qui applaudissent à n’en point finir... C'est un convoi de cinq camions d’aide humanitaire et alimentaire turque qui vient d'arriver à Kadey (est camerounais) pour soulager les souffrances de plus de 9000 réfugiés centrafricains du site de Mbile, à cinquante kilomètres de la frontalière entre le Cameroun et la République Centrafricaine. A plus de 400 kilomètres de la capitale politique camerounaise(Yaoundé), dans une zone frontalière enclavée où près de dix mille réfugiés centrafricains ont trouvé sécurité au Cameroun sous l’encadrement du Haut-Commissariat des nations au Refugiés (HCR), la délégation Turque est allée remettre 10 000 mille draps,1465 tentes de seize mètres carrés chacune, 727 tentes de 63 mètres carrés, 4022 habits pour femmes ,enfants et adultes ; 4730 sachets d’eau de javel ; 833 tenues de nuit pour enfants et de 362 autres pour femmes et 8 pour hommes.

 


© aa.com.tr
Les réfugies Centrafricains dans le camp de Mbile
Mercredi, 06 août, la délégation de sept ONG caritatives turques que conduisait Ramat Abadjida de l’Association Camerounaise pour l’Aide et la Solidarité (ACAMAS) a foulé le site de Mbile dans le département de Kadey. Parmi les représentants des ONG turques figurent: Abdullah Uçak de l’Association des docteurs turques »,Veysi Yüce du « Istanbul coordination and Education Center »; Gokhan Dudu de la Croix Rouge Turque ; ainsi qu'une délégation du ministère des affaires religieuses de la Turquie. Ramat Abadjida a rappelé que ce geste de la République de Turquie : « intervient à l’issue de la visite qu'a effectuée sur le site des réfugiés de Mbile dans l’arrondissement de Kent-Zou, l’Ambassadeur de Turquie au Cameroun, Omer Faruk Dogan". "Le chef de la mission diplomatique au Cameroun avait alors promis l’arrivée d’une délégation turque. Aujourd’hui, c’est chose faite », a-t-il dit.

Pour sa part, coté gouvernement Camerounais, Emmanuel Halpha, préfet de la Kadey a remercié « le geste fort louable de la Turquie au profit des réfugiés centrafricains qui ont trouvé un abri sur le territoire camerounais ». « Aujourd’hui, le site de Mbile ressemble à un grand village. Nous aurons bientôt près de 10.000 âmes. Les problèmes entre les communautés venues de la Centrafrique ne manquent pas. Les réfugiés ont besoin d’eau en quantité suffisante. Un hangar d’accueil permet l’enregistrement des nouveaux arrivants. Ils sont par la suite logés dans les abris communautaires. Après, on leur octroie des parcelles pour construire eux-mêmes les abris familiaux » ; a confié Markely Valentine, responsable adjointe du camp management au HCR, par ailleurs, porte-parole des réfugiés du site de Mbile. La responsable adjointe du camp management a confié que « la distribution de rations alimentaires au site de Mbile se fait en fonction de la taille de la famille. Par exemple, pour une famille de trois personnes, elle recevra 5 kilogrammes de riz par semaine, une bouteille d’huile, un peu de sel et autres condiments ».

Le site de Mbile est installé sur 46 hectares avec 846 abris familiaux. Une dizaine d’Organisations Non Gouvernementales accompagnent le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés(HCR) dans l’encadrement des déplacés de la guerre en République Centrafricaine. Au 30 juin 2014, plus de 107 000 réfugiés de RCA étaient enregistrés au Cameroun, principalement dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua. L’assistance à ces réfugiés constitue pour les autorités camerounaises, « un défi en raison de la multitude de points d’entrée le long des 700 km de frontière commune avec la RCA, du nombre important de nouvelles arrivées chaque semaine (environ 2000) et de la quantité limitée de services de base dans cette partie du pays » ; a indiqué le préfet Emmanuel Halpha dans un entretien avec Anadolu. A la fin du mois de juin 2014, de nombreux acteurs humanitaires faisaient encore état de besoins non couverts dans les régions frontalières avec la RCA.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués