SOCIéTé  |    

Bambari: la rencontre de réconciliation entre Anti-Balaka, ex-Séléka et les leaders religieux reportée

Par RJDH - 07/08/2014

L’ONG PARETO parle de question technique pour justifier ce report tandis que les leaders religieux évoquent un déficit de communication.

 

Une rencontre de crise entre les responsables des ex-Séléka, ceux des Antibalaka et les leaders religieux, prévue pour le mardi 05, à Bambari n’a pas eu lieu. Cette concertation devait permettre de discuter de la question du retour de la paix dans la région, d’après le responsable de la médiation. Mais, elle a été reportée à cause des changements de dernières minutes. «La rencontre n’a pas eu lieu parce qu’il y a une délégation ministérielle qui devrait venir ici pour rencontrer la MISCA, la Sangaris et l’Etat-major de l’ex Séléka. Et sachant bien que les éléments de l’Etat-major constituent la partie essentielle du processus, nous voulons très prochainement enclencher ici les négociations, nous avons souhaité qu’ils soient là à cette encontre» a expliqué Denny Kouyate, responsable de l’ONG PARETO en mission à Bambari.

 


© pbs.twimg.com
Des représentants de l'ONG PARETO
Père Félicien, Chancelier du Diocèse de Bambari évoque quant à lui, un problème de communication. «jusque-là je n’ai pas eu de contact direct avec le médiateur de l’ONG PARETO. Je ne sais pas quel est le calendrier ou le programme qui est en vue. On apprend à la radio qu’il y a des efforts de rencontre entres les chrétiens et les musulmans qui se font mais, les responsables de la communauté chrétienne ne sont pas touchés. Alors, je ne sais pas de quel langage on tient. Je ne sais pas les lieux des rendez-vous».

Le Président de la communauté islamique de Bambari, Zoubero Moussa joint par le RJDH pense qu’il s’agit d’une initiative louable. Pour lui, cette rencontre est un impératif. «On doit se rencontrer avec tout le monde. Les autorités de la préfecture, les groupes armés et les déplacés qui sont dans les sites. Mais comme il n’y en avait pas de monde, la rencontre est reportée pour mercredi prochain».

C’est depuis six mois que l’ONG PARETO initie des rencontres de réconciliation entre les parties en conflit en Centrafrique. Cette ONG nationale avait commencé avec les responsables de l’ex Séléka et des Antibalaka à Bangui.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués