Mme MOUANGA Michèle: «renforcer le lien social»

Par Luidor Nono - 04/08/2014

Elle est le Chef de Département RSE en charge du mécénat chez Orange Centrafrique!

 

Dans le cadre de ses actions de mécénat, la Fondation Orange par le biais d’Orange Centrafrique a fait un don de 196.500.000 FCFA (300 000 euros) le mercredi 23 juillet à la Croix Rouge Française en RCA. Cette somme est destinée à l’installation et la réhabilitation de 70 forages dans la région de la Ouaka (Centre de la RCA) afin de donner accès à l’eau potable aux habitants de Bambari et ses environs.

 


© Droits réservés
Mme MOUANGA Michèle, RSE et Mécénat Orange-Centrafrique
Madame, la remise de ce don est l’aboutissement d’un long cheminement, par quels écueils êtes-vous (Fondation Orange et Orange Centrafrique) passées?

La Fondation reçoit chaque année près de 500 demandes de mécénat et soutien d’une cinquantaine de projets. Ces projets sont validés par un comité de sélection réunissant des experts, deux fois par an. Les décisions sont donc prises par l’entreprise avec un collectif. Cette action s’adapte à ce besoin comme aux besoins des populations dans les différents pays où Orange est présente : éducation, Santé…

Pourquoi avoir choisi la Croix-Rouge Française comme partenaire et pas un des autres acteurs humanitaires en Centrafrique?
La Fondation Orange accompagne les projets de beaucoup d’associations. La Croix-Rouge française est la plus importante association humanitaire. Elle est une des associations les plus structurées, engagées dans les actions de solidarité et d’urgence. Etant déjà partenaire du groupe Orange, la fondation Orange n’a fait que nous faire bénéficier de son expertise.

A quel niveau situez-vous votre donation à la Croix Rouge Française en Centrafrique?
Sauf erreur de ma part je pense, ce don représente le montant le plus considérable qu’un opérateur téléphonique en Centrafrique ait pu faire pour la population Centrafricaine. Cette opération est placée sous le double signe de la solidarité et de la valorisation de l’engagement des actions de la fondation Orange dans les pays dans lesquels Orange est présent

 


© Droits réservés
« (…) nous avons un devoir de responsabilité sociétale dans notre environnement »
Quel est le réel besoin des populations et quel est l’état des installations à réhabiliter?
La population a besoin d’être soutenue dans tous les domaines. Mais il est question aujourd’hui de prioriser nos soutiens, en l’occurrence, l’eau est vitale a la vie humaine, la mauvaise ou le manque d’eau est responsable de plusieurs maladies. Concernant les forages que l’on réhabilite sur Bambari, l’équipe est à pied d’œuvre principalement sur deux aspects :
- la réparation ou remplacement des pompes : ces forages sont assez anciens, les pompes fonctionnent de moins en moins bien jusqu’à ne plus être simplement inutilisables.
- le dépôt des sédiments qui s’accumule au fond du forage, et affecte progressivement le débit des points d’eau. Il y a lieu d’introduire un tuyau pour éjecter les sédiments et dégager le forage.

Les installations ont Besoin d’une réelle réhabilitation et nous avons un devoir de responsabilité sociétale dans notre environnement

L’insécurité ambiante ne vous fait-elle pas peur?
La peur rend esclave disait Nelson Mandela, donc il faut la transcender tout en observant la prudence !

Aujourd’hui, quelles sont les priorités d’Orange Centrafrique?
Une de nos priorités est de renforcer le lien social, notre vocation est de créer du lien entre les individus, en particulier de faciliter la communication pour ceux qui en sont exclus pour des raisons diverses, de santé, de handicap ou du fait de leur situation économique. Nous intervenons au plus près des populations dans les domaines de l'éducation, l'accès à la santé «Se rapprocher de notre cœur de métier, utiliser les nouveaux outils numériques pour faire avancer la solidarité », aider les personnes en difficulté pour entrer dans ce nouveau monde sont les objectifs d’Orange Centrafrique.

Ainsi, La Fondation est au cœur du mécénat du groupe Orange et de sa responsabilité sociale, elle s’est inscrite volontairement dans le prolongement naturel de la mission de l’entreprise : permettre à tous de mieux communiquer.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués