DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Bangui: pagaille au KM5 lors d’une opération de désarmement de l’Eufor-RCA

Par Nacer Talel/AA - 01/08/2014

Des témoins musulmans ont dénoncé la présence parmi les militaires centrafricains de certains qui avaient commis des crimes contre la population musulmane

 

Les forces européennes en RCA (Eufor) ont mené une opération limitée de «désarmement» dans le quartier musulman de KM5 de Bangui, ciblant un musulman mené d’une arme artisanale, sans l'arrêter, ont rapporté à Anadolu des témoins oculaires. Des militaires relevant de l’Eufor, accompagnés des forces armées africaines (Faca) ont tenté, jeudi soir, d’arrêter Mohamed Adam Suleiman, un ancien militaire centrafricain, devenu un des gardiens des postes de surveillance du quartier musulman contre les attaques des anti-balka. Il était «mené d’une arme artisanale et de grenades» au KM5. Mais, ses voisins et ses connaissances se sont opposés à son arrestation. Du coup, des tirs et des détonations se sont entendus, d’après les mêmes témoins.

Revenant sur les vraies raisons de ces heurts, certains témoins musulmans qui ont préféré s’exprimer sous couvert d’anonymat ont indiqué qu’il y avait parmi les gendarmes centrafricains qui accompagnaient l’Eufor, certains qui avaient commis des crimes contre la population musulmane, au commencement de la crise centrafricaine (2012, ndlr). Ces derniers continuent selon eux à «s’en prendre à leurs cibles, à travers les militaires européens».

Le concerné, Suleiman, qui est resté libre, a pour sa part, expliqué à Anadolu: «j’avais entendu du bruit devant ma maison, je suis sorti VOIR ce qui se passait, j’ai trouvé une dizaine de militaires avec une femme, je leur ai demandé de s’éloigner, mais ils ont refusé et demandé mes armes. C’est vrai que j’avais un pistolet que j’ai récupéré auprès des anti-balaka, mais c’était juste pour ma sécurité et celle de mes frères. Les militaires en question me l’ont confisqué et là je n’ai plus de quoi me défendre contre les anti-balaka». Les mêmes témoins ont, dans le même ordre d’idées, dénoncé la méthode musclée de l’Eufor et des Faca, lors de cette descente. Pour preuve, ils ont pointé du doigt les traces des grenades « tirées par l’Eufor » qui figuraient encore sur les murs, au moment de leurs témoignages.

Joint par téléphone, le commandant Femex, chargé de communication de l’Eufor a nié toute ouverture de feu de la part des forces qu’il représente et des gendarmes centrafricains. Il a également insisté sur la neutralité des forces centrafricaines collaborant avec l’Eufor.

 

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le double jeu de la france ce pays sangsue qui s'agrippe aux pays Africains pour se maintenir comme un état puissant alors qu'en réalité c'est un pays criminel...

Par sorokaté

04/08/2014 18:21

Vous êtes ici : Kangbi-Ndara » Actualité » Centrafrique : une distribution subversive de munitions signalée à Bambari
Centrafrique : une distribution subversive de munitions signalée à Bambari

3 août, 2014 | Par kangbi-ndara | Catégorie: Actualité | 731 vues
Kangbi-ndara.net / Un acte menaçant l’ordre public serait produit à Bambari par un Colonel de la Sangaris qui aurait distribué, il y a 72 heures passées, des munitions de guerre aux combattants de l’ex-Séléka positionnés à Bambari (Centre-Est).

En-Centrafrique-la-region-de-Bambari-est-en-proie-aux-violences_article_popinDe source militaire à Bambari, l'une des principales villes de la République centrafricaine sous l’emprise de l’ex coalition rebelle de la Séléka depuis plusieurs mois, un Colonel français de la force Sangaris, détaché dans ladite ville, aurait remis des minutions de guerre aux éléments de l’ex-Séléka et aux musulmans.

Par ailleurs, il est aussi signalé une forte infiltration, à Bambari, de combattants de l’ex-Séléka en provenance des villes du Nord-Est.

Cette alerte est donnée quelques jours après la reprise des violences à Batangafo (Nord) entre les bandes armées rivales de Centrafrique, notamment un groupe de miliciens Anti-Balaka et certains éléments de l’ex-Séléka.

Share on facebookShare on twitterShare on emailShare on pinterest_shareMore Sharing Services
17
3 COMMENTAIRES POUR “CENTRAFRIQUE : UNE DISTRIBUTION SUBVERSIVE DE MUNITIONS SIGNALÉE À BAMBARI”
Alix dit :
3 août 2014 à 20 h 54 min
Si votre information se révèle étre vraie, elle ne peut qu'aider à nous ouvrir les davantage les yeux sur les agissements de la france (J'écris france avec F minuscule pour qualifier de la mesquinerie de ses colons de dirigeants).Les militaires français l'avaient déjà fait avec les anti Balakas, et continuent de le faire certainement.aujourd'hui ils le font avec la Séléka pour simplement semer la zizanie, et piller le pays.Et ils jouent sur la naïvete du centrafricain, sa mauvaise foi envers son compatriote, son manque de culture et d'éducation, et surtout la cupidité des soit disant hommes politiques.On est pas sortie de l'auberge.



Répondre
Boromata dit :
3 août 2014 à 22 h 08 min
De tres bonne source, les seleksa tous ensemble préparent une offensive sur Bangui en exigeant le départ leur PR pro-seleka Catherine Samba-Panza. La France encourage ce coup parce que cette derniere n'a aucune envie de se suicider en nommant un PM musulman acqui a Seleka, restaurant ainsi totalement le pouvoir Séléka (Président du CNt musulman, PM musulman, et PR chrétienne pro-Seleka). La France ne lachera pas le morceau, ils veulent un second Tchad en Afrique Centrale. Centrafricains ALA ZI LÉ TI ALA. É BOUNGBI TI TOMBA A MOUNDJOU NA A NGBA TI ALA.

Répondre
Patriote Kalma dit :
4 août 2014 à 15 h 50 min
Si les français ont l'intention de nuire encore a notre pays alors il faudrait qu'on se réunisse tous ensemble derrière la présidente en ouybliant nos vieilles querrelles

Répondre
POSTEZ UN COMMENTAIRE

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués