ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Relance en RCA de l’identification des détenteurs de téléphones mobiles

Par APA - 29/07/2014

Selon le directeur général de l’ART, Moustapha Saboun, cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insécurité

 

L’Agence de régulation de télécommunications (ART), en partenariat avec les quatre opérateurs de téléphonie mobile (Télecel, Moov, Orange et Azur) en Centrafrique a relancé, l’opération d’identification des abonnés de la téléphonie mobile sur toute l’étendue du territoire national. Selon le directeur général de l’ART, Moustapha Saboun, qui donnait à Bangui un point de presse, l’identification des usagers de la téléphonie mobile s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insécurité au moment où la RCA s’est déjà engagée sur la voie de la paix après l’accord de Brazzaville. "Nous avons une stratégie en commun accord avec les opérateurs de la téléphonie mobile, le mois qu’on s’est donné c’est la sensibilisation publicitaire. Ceux qui ont déjà des cartes sim opérationnelle, ils sont appelés à venir se faire identifier", a dit M Moustapha Saboun, ajoutant qu’au cas contraire ils verront "leurs lignes tout simplement interrompues".

 


© lapresse.ca
Le directeur général de l’ART, Moustapha Saboun
A en croire le directeur général, l’objectif de cet échange avec la presse locale était de l’impliquer davantage dans le processus d’identification afin qu’elle puisse servir de courroie de transmission entre son institution et les populations concernées. "C'est ensemble avec vous que nous allons avancer", a-t-il souligné. "Quand on parle d’identification cela suppose qu’il y ait une pièce d’identification. Cela s’entend par exemple d’un passeport, d’une carte nationale d’identité, voire un permis de conduire", a expliqué Morel Chao, directeur général de Azur Centrafrique, présent au point de presse. Il a déploré le fait que la plupart des abonnés n’ont pas de pièces d’identité, un phénomène noté surtout dans les provinces où, dit-il, certains "se présentent dans nos agences avec leurs actes de naissance". M, Chao a suggéré aux abonnés n’ayant pas de pièce d’identité de se faire parrainer par un parent qui en dispose.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués