NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Mali: les restes du vol AH5017 d’Air Algérie ont été retrouvés dans le nord

Par source: France 24 - 25/07/2014

L’Algérie, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont participé aux recherches aux côtés de la France

 

L’épave "désintégrée" de l’avion d’Air Algérie, disparu jeudi matin avec 116 personnes à bord, a été localisée au nord du Mali, à une centaine de kilomètres de Gao. La France a envoyé un détachement militaire pour sécuriser la zone. L’avion Air Algérie, disparu jeudi 24 juillet alors qu’il se rendait de Ouagadougou à Alger avec 116 personnes à bord, dont 51 Français, a été retrouvée dans le nord du Mali. L’épave "désintégrée" a été localisée dans la région de Gossi, à proximité de la frontière avec le Burkina Faso et à environ 100 km au sud-ouest de Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

 


© autres médias
La présidence française a confirmé l’information dans la nuit de jeudi à vendredi. "L’appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré", a assuré l’Élysée, ajoutant qu’un "détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser le site et recueillir de premiers éléments d’information". Les recherches ont commencé rapidement après la perte de contact avec l’appareil, vers 01h55 GMT. Deux Mirage 2000 français basés en Afrique et des hélicoptères des Nations unies ont cherché l’épave du McDonnell Douglas MD-83 pendant quatre heures dans les régions reculées du Nord malien qui abritent des activistes islamistes et des séparatistes Touaregs. L’Algérie, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont participé aux recherches.

Les enquêteurs burkinabés sur place
Le général Gilbert Diendéré, membre de la cellule de crise au Burkina Faso, a indiqué que son équipe d’enquêteurs avait déjà inspecté l’épave, située près du village de Boulikessi, à 50 km de la frontière. "L’équipe a confirmé avoir vu les restes de l’avion, complètement brûlés et éparpillés sur le sol", a déclaré le général Diendéré à la télévision. Il a ajouté que des parties de corps avaient également été retrouvés. "Malheureusement, l’équipe n’a vu personne sur le site. Elle n’a pas vu de survivants". Selon un responsable local à Gossi, des gardiens de troupeaux près du village de Hamni-Ganda ont assisté au crash et ont transmis l’information aux autorités du Burkina. "Les gardiens étaient dans la brousse et ont vu l’avion tomber", a déclaré Louis Berthaud, une personnalité de Gossi, joint par téléphone. "C’était sans doute une tempête et il a été frappé par la foudre. Ils disent qu’il était en feu quand il est tombé, avant de s’écraser."

Réunion de crise à l’Élysée
Le chef de l’État français François Hollande doit présider vendredi à 09h00 une nouvelle réunion de crise à laquelle doivent participer le Premier ministre Manuel Valls, et les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Frédéric Cuvillier (Transports). Dans un communiqué, François Hollande affirmait jeudi que l’équipage espagnol avait signalé qu’il changeait de route "en raison de conditions météo particulièrement difficiles". "Aujourd’hui même, nous ne pouvons pas établir les causes de ce qui s’est produit", avait souligné le président assurant que la France avait mobilisé tous ses "moyens militaires" au Mali pour retrouver l’avion.

Accident ou attentat, "on ne peut pas, on ne doit exclure aucune hypothèse avant d’avoir tous les éléments", a dit le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Au Mali, malgré une intervention militaire internationale encore en cours, la situation est toujours instable dans le Nord, occupé pendant plusieurs mois en 2012 par des groupes armés jihadistes. En France, où une enquête judiciaire a été ouverte pour "homicides involontaires", l’appareil avait été déclaré en "bon état" lors d’un contrôle cette semaine, a assuré l’aviation civile. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita doit se rendre sur les lieux du crash vendredi. Le président burkinabé Blaise Compaoré a déclaré deux jours de deuil national, à partir de vendredi.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués