NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Entre Centrafricains: un code de bonne conduite pour le forum de Brazzaville

Par Médard Dagoulou - Acap - 22/07/2014

Le code engage les participants de s'abstenir de toutes déclarations pouvant porter préjudices au bon déroulement des négociations. Mais hélas!

 

D’entrée de jeu, dans le but de créer un climat de confiance et de sécurité tout le long de ce forum, les 169 participants ont signé un code de bonne conduite, lu par le plus jeune participant au forum, à la cérémonie d'ouverture à Brazzaville. L'objectif de ce code de bonne conduite est d'engager tous les participants à aborder avec sérénité les questions susceptibles de permettre de trouver des solutions définitives à la crise récurrente en Centrafrique. De dialoguer dans un esprit républicain, de tolérance, de responsabilité, de confiance mutuelle et de compromis, en vue de la conclusion d'un accord acceptable par tous, ceci dans l'intérêt suprême de la Nation Centrafricaine.

 


© peaceau.org
Vue du présidium du Forum de Brazzaville sur la Centrafrique
Le code engage les participants de s'abstenir de toutes déclarations pouvant porter préjudices au bon déroulement des négociations. Toute chose que les ex-séléka n’ont pas jugé utiles de respecter. Eux qui exigent la délocalisation de toute la population musulmane centrafricaine vers le nord du pays. En effet, le porte-parole des ex-séléka, Mohamed Moussa Dhafane a mis la barre très haute en exigeant de la communauté internationale la délocalisation de toute la population musulmane de Centrafrique vers le nord du pays, lors du huis-clos entre les participants au forum de Brazzaville.

L'objectif du huis-clos était de donner l'occasion à chaque groupe convié au forum de faire une déclaration liminaire, fixant leur point de vue sur ce fora. Quelques groupes ont été invités à faire des déclarations, notamment les ex-séléka, les anti-balaka et la société civile. Et aux dires du porte-parole des ex-séléka, M. Moussa Dhafane a demandé la délocalisation de la population musulmane de Bangui et des autres régions de Centrafrique, vers le nord de la RCA et condamne les exactions des anti-balaka exclusivement orientées vers les musulmans.

 


© peaceau.org
Une vue des participants au forum de Brazzaville sur la Centrafrique
Les anti-balaka par la voix de leur leader, Edouard Patrice Ngaïssona, demande quant à eux l'intégration de son mouvement dans le processus du DDR. Il demande également de revoir leur effectif dans le gouvernement et condamne les exactions des ex-séléka sur les populations civiles.

La société civile quant à elle, exige la mise en place d'une commission d'enquête en vue d'arrêter et de poursuivre à la justice nationale ou internationale, les auteurs et co-auteurs des crimes causés sur les populations civiles centrafricaines. Trois commissions ont été mises en place:
- commission DDR
- commission cessation des hostilités
- commission politique

Il est à noter que l'un des considérants de ce code de bonne conduite souligne que le forum de Brazzaville ne constitue que la première étape du processus politique. Les deux autres, notamment, les consultations populaires et le forum de Bangui sont prévus en terre centrafricaine.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ce sont des démons

Par Toutchi

22/07/2014 22:09

Voilà ce qui arrive quand on considère un fou à lier comme un être normal. Surtout ne venez pas vous plaindre. On vous avait prévenu. Ce sont des malades qu'il faut traiter comme tel. Quand ils ouvrent la bouche, c'est pour parler de violence et de guerre, de division et d'effusion de sang. Ces sauvages ne connaissent rien à la civilisation. Nous avons mis dix mois pour le comprendre. Dès qu'ils sont arrivés au pouvoir, c'est la terreur et la violence gratuite qui constituaient notre quotidien. La communauté internationale n'a toujours pas compris et pense que nous avons une subite envie de casser de l'arabe. Non, nous avons affaire à des terroristes, des djihadistes ! Ne les traiter pas en êtres humains parce qu’ils ne le sont pas ! Je ne vous parle pas des musulmans mais des ces barbares qui utilisent la religion comme prétexte pour tuer et détruire. Tout est prétexte pour eux pour répandre le mal. Ils délirent en plus ! Ils s’imaginent qu'on peut délocaliser tous les musulmans pour une même région ?Ce n'est plus de la folie, ils sont possédés.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués