DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Indiscutables et indélébiles empruntes des nonistes sur le Forum de Brazzaville

Par Franck Saragba - 22/07/2014

Quoi qu’il en soit, quoi qu’en disent les ouistes, le forum de Brazzaville des 21 au 23 juillet est marqué à jamais du sceau des nonistes

 

En totale adéquation avec la majorité de nos concitoyens, ces pionniers se sont réunis notamment au sein des organisations de la société civile élargies aux forces vives de la nation mais également avec le concours des partis politiques et des incontournables chefs religieux ont compris la nécessité de s’affranchir en s’émancipant des diktats surannés des bourreaux du peuple de Centrafrique et autres comploteurs zélés contre la nation, une et indivisible. Ils ont porté le flambeau de l’espérance en une Centrafrique unie et digne. Lorsque l’on a tout perdu, il reste encore la dignité à préserver semble dire les nonistes. La considération que l’on porte plutôt sur la forme que le fond a prévalu à juste raison du reste, tant la nation entière a été humiliée à maintes reprises pendant plusieurs années. Dès lors, comment accepter de se mettre autour d’une même table avec les bourreaux de notre peuple tout en faisant semblant comme si de rien n’était.

 


© journaldebangui.com
Franck Saragba
Concocté par Idriss Deby, premier contributeur financier et militaire de la très redevable CEEAC pour être valider par cette dernière à Malabo lors du dernier sommet africain, l’ordre du jour initial du forum de Brazzaville sur la Centrafrique a été finalement revu à la baisse au dernier moment. Ainsi, les très déterminés nonistes ont fini par faire reculer Idriss Deby et la CEEAC. Tel est en tout cas le grand enseignement que l’on retiendra du forum de Brazzaville. Les centrafricains viennent de démontrer que l’on peut être pauvre et désarmer mais lorsque l’on est uni et déterminer on peut faire reculer le puissant.

Encore un camouflet pour le président tchadien qui lui est infligé non pas par des hommes politiques centrafricains à sa botte mais par le peuple tout entier. Un message pour dire au président tchadien que désormais il ne pourra disposer de notre peuple comme il l’entend. Ce sont nos hommes politiques qui ont failli à leur devoir mais notre peuple est encore debout et attend impatiemment les recommandations du forum de Brazzaville aux travers desquelles il espère qu’il n’y aura ni amnistie pour les crimes perpétrés, ni constitution de gouvernement sur une base confessionnelle, ni décision portant atteinte à l’intégrité du pays en attendant un dialogue national qui aura lieu sur le territoire.

Jamais, acte politique dans notre pays n’a été aussi fort, jamais des responsables politiques et religieuses ne sont allés aussi loin que celui de refuser catégoriquement de se plier aux caprices et autres diktats imposés de l’extérieur. Un crime de lèse-majesté que ni les présidents qui se sont succédé dans notre pays depuis la mise sous tutelle du pays par le Tchad, ni les différents leaders de l’opposition n’avaient osé le faire auparavant. Après le forum de Brazzaville, plus rien ne sera comme auparavant. Désormais le voile est levé et la rupture est amorcée pour la dignité et l’émancipation du peuple centrafricain.

 

 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quel style !

Par Toutchi

22/07/2014 16:12

Bien dit M. SARAGBA!
Sinon, votre tenue sur la photo laisse à désirer.On dirait que vous vous apprêtez à aller à une fiesta. Attention, veuillez à allier le fond et la forme.

Ô rage, ô désespoir !

Par Toutchi

22/07/2014 21:06

Imaginez une cour de récréation où un petit garçon se fait humilié, ridiculisé, rabaissé par d'autres aussi petits que lui.
Qu'un pays plus fort nous écrase je comprendrais. Mais le tchad! Est-ce que vous réalisez au moins l'humiliation, l'affront, le déshonneur ? J'enrage lorsque j'entends ces zigotos et tintin de centrafricains se faire appeler "excellence". Il s'agit parfois d'un poste de ministre de jeunesse et des sports qu'ils occupent. ces incapables et incompétents qui nous gouvernent adorent être adulés et honorés. Pendant ce temps, nous ne faisons même pas le poids face à des "petits" pays comme nous. Tas de merrrrrrdeeeee !

Monsieur Toutchi, bonjour !

Par saragba

23/07/2014 10:26

Monsieur Toutchi, bonjour ! Je prends avec beaucoup d'intérêt acte des critiques concernant ma tenue, cependant d'autres personnes l'ont trouvé convenable. N'est-ce pas que tous les gouts sont dans la nature ? Que me suggériez-vous alors comme tenue ?

D'autre part, la comparaison de notre situation avec une cour de récréation est fort amusant mais juste. Il faudrait retrouvé cette dignité perdue, le sens de l'honneur et du devoir.

Je voue remercie et à Bientôt !

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués