SOCIéTé  |    

Centrafrique: condamnation de l’assassinat d’un apprenti chauffeur camerounais

Par Sébastien Lamba/ACAP - 22/07/2014

Le communiqué gouvernement dénonce cet acte crapuleux qui met à mal les relations de fraternité entre le peuple centrafricain et le peuple camerounais

 

En présentant les condoléances du gouvernement à la famille éprouvée et au gouvernement camerounais, le ministre Gaston Mackouzangba, chargé du Secrétariat du Gouvernement avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, a déclaré que le gouvernement s’engage à rechercher les auteurs de ce crime inacceptable et affirme que les auteurs de tels crimes seront un jour rattraper par la justice nationale ou internationale avec l'appui de la communauté internationale.

 


© Barotravels
image d'illustration
Par cette déclaration, le ministre Gaston Mackouzangba condamnait l’assassinat d’un apprenti chauffeur camerounais, survenu sur une barrière illégale érigée par les anti-balaka, dans un communiqué gouvernemental lu à la radio nationale, à Bangui. L’objectif du communiqué du gouvernement est de dénoncer cet assassinat crapuleux qui met à mal les relations de fraternité entre le peuple centrafricain et le peuple camerounais. Par-ailleurs, le ministre Gaston Mackouzangba a annoncé que les procédures sont engagées à la demande des parents de la victime auprès des autorités judiciaires et sanitaires compétentes pour l’exhumation du corps enterré à la sauvette en vue de son rapatriement dans les conditions légales.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

assassinat des chauffeurs camerounais en RCA

Par camerounais

22/07/2014 23:10

la seule chose que les autorités centrafricaines peuvent faire c'est de condamner les assassinats des chauffeurs camerounais en RCA alors qu'elles avaient promis prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité de ces chauffeurs en terre centrafricaine. Ça ne doit pas continuer ainsi, il faut que le gouvernement camerounais interdise à tout chauffeur de franchir la ville de garoua-boulai. Les centrafricains n'ont pas besoin d'etre aidé, c'est clair.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués