SOCIéTé  |    

Bangui: près de 300 enfants centrafricains reçoivent des actes de naissance

Par journaldebangui.com avec apa - 21/07/2014

La remise des jugements supplétifs aux autres enfants est projetée dans les jours à venir

 

L’ONG internationale italienne COOPI et l’Unicef en Centrafrique ont entamé depuis quelques jours dans capitale Bangui, la remise des actes de naissance et jugements supplétifs gratuits aux 300 enfants recensés du 7è arrondissement de la capitale. La remise des actes de naissance aux cent premiers enfants s’est déroulée à la mairie de cette localité en présence du maire, Joseph Tagbale, représentant le gouvernement centrafricain et Elena Lavin, chef de projet protection enfant. La remise des jugements supplétifs aux autres enfants est projetée dans les jours à venir.

 


© droits réservés
La confection gratuite des actes de naissance s’inscrit dans le cadre du projet protection enfant dont l’un des volets est l’identification, l’enregistrement et l’établissement des actes de naissance à des enfants vulnérables de la communauté. Selon la COOPI, ces enfants vulnérables sont repartis en deux groupes : ceux nés et déclarés dans le délai pour l’obtention de leur acte de naissance et ceux nés dont les naissances ont été déclarées hors délai et qui doivent bénéficier d’un jugement supplétif. «Avant la crise de 2013 la COOPI travaille auprès des enfants du 7è. Nous avons ciblé 300 enfants vulnérables dont 100 viennent de recevoir leur actes de naissance et 200 autres pour les jugements supplétifs qui sont en traitement au niveau du tribunal» a indiqué, Mme Lavina.

De son côté, le maire du 7è arrondissement, Joseph Tagbalé s’est réjoui de la délivrance des actes de naissance à ces 100 enfants. «Aujourd’hui d’une manière gratuite, l’ONG COOPI et l’Unicef ont fait établir des actes de naissance aux profits de nos enfants démunis et c’est la remise officielle, je ne puis qu’être heureux», a-t-il indiqué. Selon M Tagbalé, ce projet s’est greffé à celui du centre de transit et orientation (CTO) de Gbangouma dans le 7è arrondissement pour accueillir les enfants soldats pris en charge par l’Unicef au lendemain de la prise du pouvoir des Séléka. «nombre, dit-il, est très suffisant pour nos enfants».

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués