DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

MINUSCA: les FAR renforceront les forces onusiennes en Centrafrique

Par Autre médias - 18/07/2014

Trois bataillons - fournis par le Maroc, le Bangladesh et le Pakistan - devaient s'ajouter aux quelque 6.000 hommes de la Misca africaine

 

L'ONU espère déployer dans deux mois en République centrafricaine des effectifs nettement supérieurs aux 6.000 hommes de la force africaine actuellement présents dans le pays, a indiqué le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous. «Le niveau sera significativement supérieur à celui des troupes africaines de la Misca», a estimé M. Ladsous devant la presse après des consultations sur la RCA au Conseil de sécurité. «Je pense que ça contribuera puissamment à la sécurité», surtout avec un processus politique en parallèle, a-t-il ajouté. Il n'a pas voulu donner de précisions chiffrées, mais l'ambassadeur français à l'ONU Gérard Araud a indiqué que trois bataillons - fournis par le Maroc, le Bangladesh et le Pakistan - devaient s'ajouter aux quelque 6.000 hommes de la Misca africaine, ce qui ferait un total de 8.500 hommes environ.

 


© Minusma
Le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU, M. Hervé Ladsous.
L'ONU espère déployer d'importants effectifs au 15 septembre
Ceux-ci, accompagnés de policiers rwandais et sénégalais, patrouilleront non seulement à Bangui mais en province pour tenter de ramener le calme. «Il faut faire acte de présence, montrer le drapeau, le plus rapidement possible», a souligné M. Araud. A partir du 15 septembre, la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RCA (Minusca) doit se substituer progressivement aux forces internationales, dont la Misca et quelque 2.000 militaires français déployés depuis fin 2013 dans le cadre de l'opération Sangaris.

La plupart des contingents de la Misca seront intégrés dans la force de l'ONU qui, à effectif plein, doit compter 12.000 hommes. «Ce plafond ne sera pas atteint du jour au lendemain», a cependant souligné M. Ladsous. «Nous continuons de manière intensive à intégrer les troupes de la Misca sous pavillon ONU et à trouver d'autres troupes». Il a insisté sur la nécessité que la Minusca soit «très mobile» et donc dotée de moyens de transport aérien, notamment des hélicoptères.

Un forum de réconciliation nationale en Centrafrique est prévu du 21 au 23 juillet à Brazzaville, dans le but d'obtenir un cessez-le-feu entre groupes armés. M. Ladsous a souhaité qu'à cette occasion «il soit décidé de cesser les hostilités et de déposer les armes», afin de préparer la tenue de discussions sur la réconciliation nationale qui se tiendraient «probablement» en RCA.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Comment comprendre que vous volez aider la RCA tout en lui imposant vos volontés????

Par sorokaté

21/07/2014 13:08

Comment vouloir aider la RCA tout en lui interdisant d'avoir son armée nationale? vous pouvez envoyer toutes les armées du monde en Centrafrique tant que les Centrafricains n'y sont pas associés c'est n'avoir aucun respect pour ce peuple.

Pourquoi pas les FACA à la place des troupes étrangères qui ne sont qu'en réalité des spectatrices de notre malheur?
S'il vous plait écoutez au moins l'opinion nationale Centrafricaine... vous ne pouvez pas d'un coté vouloir aider la RCA et d'autre coté tout décider à sa place.

Aucun groupe armé en RCA n'est désarmé mais vous ne faites qu'envoyer des troupes étrangères ce qu'on y comprend plus rien de votre bonne volonté à nous aider...

Désarmez toutes les milices et groupes armés en RCA , aidez la RCA est mettre sur pied son armée nationale qui pourra travailler en symbiose avec les troupes étrangères. Seul le peuple centrafricain est capable de ramener la paix dans son pays car il connait qui est Centrafricain et qui ne l'est pas.

Mon pays est pris en OTAGE par le néo colonialisme.

Une chose curieuse, avant la prise du pouvoir par la seleka en RCA l'ancien chef d'étta centrafricain avait écrit à monsieur F.Hollande pour solliciter un soutien militaire selon les accords existant ente les deux pays, malheureusement la France par le biais de son président a préféré protégé ses ressortissants et ses intérêt en RCA que de sauver la vie du peuple Centrafricain en danger. Curieusement cette même France a laissé faire la seleka puis avant l'accord de son Assemblée nationale s'est déployée en RCA (sangaris) après avoir versé des lares de crocodile.

Pourquoi la France n'avait-elle pas attendu une intervention réunissant toutes les troupes de l' U.E? pourquoi s'est-elle dépêchée en RCA avec des massacres perpétrés en RCA

Depuis que la France (Sangaris) est en RCA quel bilan le peuple Centrafricain fait de sa présence ? visionnez ces liens:
www.youtube.com/watch?v=yt2fl1cvGXw

www.youtube.com/watch?v=-vz-WjPR3Bk

www.youtube.com/watch?v=jQdmmbO63_s

Sorokaté Alias Domzan-Bène.


POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués